Actualité

[Gestion] 60 % des entreprises américaines ont décuplé leurs dépenses de sécurité

Un sondage établi par BAE Systems Applied Intelligence a récemment révélé qu’une majorité d’entreprises américaines ont réexaminé leur budget suite aux attaques ayant ciblé la chaîne de magasins Target.

Contexte

Vers la fin du mois de décembre 2013, Target subit une cyberattaque sur ses serveurs. Un piratage plus important qu’on l’imaginait. Ce sont ainsi 40 millions de numéros de cartes bancaires qui auraient été touchées , y compris leurs numéros de cryptogramme et leurs dates d’expiration. 70 millions de noms, adresses mails, postales et numéros de téléphones sont venus compléter cela. Target a alors indiqué avoir informé les clients concernés. Malheureusement, d’autres sociétés ont connu ce problème.

Plusieurs attaques à répétition

La chaîne de boutiques de luxe Neiman Marcus a également été victime de ces problèmes. Bien que le nombre de cartes de paiement ou de crédit soit toujours inconnu. Pour le moment, aucune preuve n’a pu montrer que la méthode était identique par rapport à Target . Sur le Twitter du magasin, Neiman Marcus a indiqué qu’elle faisait son possible pour alerter les clients concernés. Et cela est loin d’être un cas isolé car le Chicago Tribune recense au moins trois autres enseignes possédant des commerces dans des galeries marchandes. Un piratage qui ne s’arrête pas qu’aux Etats-Unis.

Un phénomène international

82 % des entreprises américaines ont exprimé leurs craintes quant à une éventuelle augmentation des cyberattaques. Le plus grave reste tout de même le fait que ce phénomène s’étende à d’autres pays. Par acquis de conscience, 49% des entreprises britanniques ont renforcé leur sécurité contre 54 % des sociétés Canadiennes et 64% des commerces Australiens.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page