CréerLes qualités de l'entrepreneurPersonnel

Ces entrepreneurs devenus millionnaires avant 30 ans

Notre âge n’a pas d’influence
sur la réussite dans la création d’entreprise. Un préjugé assez courant dans le
monde de l’entrepreneuriat qui veut faire croire qu’être jeune freine le succès
d’une entreprise. Nombreux demeurent les entrepreneurs qui portent leur projet et
vont à l’encontre de ces avis préconçus. Certains arrivent mêmes à franchir le
cap des millions d’euros de bénéfices. Retour sur ces entrepreneurs devenus millionnaires
avant leurs 30 ans.

Mark Zuckerberg, Facebook le
1er réseau social au monde

Le célèbre chef d’entreprise américain, débute son histoire
entrepreneuriale à Harvard où il étudie. Son idée part du principe de réunir
élèves et anciens camarades de l’université pour renouer (ou garder) contact, à
l’image de nombreux réseaux sociaux. Avec l’aide de ses amis étudiants Dustin
Moskovitz
Eduardo
Saverin
 et Chris Hughes, il lance en 2004 la première version de Facebook.
Le site connait un succès immédiat auprès des élèves d’Harvard. Pour la petite
anecdote, Mark Zuckerberg étant daltonien ce dernier ne voyait distinctement que
le bleu, d’où la présence de la couleur sur le site Facebook. Trois ans après
sa création, Microsoft achète 1,6% de Facebook pour devenir son seul
fournisseur, ce qui permettra au site d’être valorisé aux alentours de 15
milliards de dollars. En mai 2014, lorsque l’entrepreneur fête ses 30 ans, sa
fortune était estimée grâce aux actions de sa société à plus 25 milliards de
dollars. Un exemple de réussite pour beaucoup d’entrepreneurs (et d’étudiants)
!

Evan Spiegel, la réussite le
temps d’un Snap

Evan Spiegel, étudiant à l’université de Stanford doit présenter son
projet d’étude. Pour ce dernier, il fut inspiré de l’affaire Anthony Weiner, élu de New York, qui fut contraint de démissionner après avoir
envoyé des photos à caractère sexuel à différentes femmes. Le jeune homme se
demande pourquoi ne pas créer un système qui permettrait d’envoyer et de
recevoir des photos « éphémères ». L’étudiant n’attendra pas la fin de
ses études pour se consacrer entièrement à ce projet nommé « SnapChat ».
L’application mobile lancée en septembre 2011, connait un énorme succès avec
aujourd’hui plus de 173 millions d’utilisateurs à travers le monde.
Si cette dernière a connu de nombreuses demandes de rachats (notamment du
groupe Facebook) le fondateur n’a jamais cédé. « Peu de gens dans le monde ont l’opportunité de bâtir une telle
entreprise. Je pense qu’une négociation pour un gain à court terme n’est pas
très intéressante
. » explique le jeune entrepreneur. Grace à son
application Evan Spiegel vaut aujourd’hui plus de 4 milliards de dollars et
devient le plus jeune milliardaire du monde à seulement 24 ans.

Daniel Marhely, la musique en streaming

Coté français, comment ne pas citer le fondateur de Deezer, Daniel
Marhely. Le jeune entrepreneur décide de quitter les bancs de l’école, âgé de
seulement 16 ans pour se lancer dans l’infographie sans succès. Il fonde en
2005 un site de rencontre Lovelee.com qui fermera 3 ans plus tard. Ces échecs n’ont
pas affaibli l’envie d’entreprendre de Daniel qui lance en 2007 Deezer aux côtés
de Jonathan Benassaya. Uns service français d’écoute de musique en streaming sous la
forme d’un site web et d’applications mobiles. Ce dernier propose une
formule gratuite permettant une écoute illimitée sur ordinateur et tablette,
ainsi qu’un abonnement également sur mobile, avec une écoute de meilleure
qualité et sans publicités. L’entreprise de musique en ligne connait un tel succès
qu’elle permet au jeune entrepreneur français de se placer à la tête d’une
fortune de 125 millions d’euros. Une réussite qui prouve que la persévérance
porte ses fruits. L’entrepreneur conseil sur le site l’Etudiant « Pour se lancer, il faut que l’idée réponde à
un besoin personnel, comble un manque. Ce n’est pas la peine de se freiner en
cherchant l’idée du siècle.
  »

Hakim Benotmane, la
référence française du Fast-food

Jeune, autodidacte et à la tête d’un groupe de 81 établissements. Hakim
Benotmane a su conjuguer tous ses critères pour devenir un riche entrepreneur français.
Le jeune homme décide à seulement 18 ans d’ouvrir une entreprise de nettoyage,
un an plus tard il s’intéresse au secteur du kebab. Ce dernier a vu son image
se « dégrader » au fil des années d’après l’entrepreneur. L’idée consiste
à proposer de la restauration rapide dans un environnement beaucoup plus haut
de gamme. Sa PME FBH Food se lance et réalise un chiffre d’affaires de plus de
85 millions d’euros (avec plus d’une dizaine d’enseignes : Nabab, My
Bagel, Five Burger, Tandoori Food, Takos King…). Au coeur de son business ?
Le design « casual » de ses restaurants, une qualité sanitaire des plus
contrôlées et des prix accessibles à tous. Le jeune homme se confie au
site Entreprendre.fr  »Être issu de la diversité était peut-être un frein il y a
10 ans mais, aujourd’hui, tout le monde a sa chance. Certes, il y a encore des barrières
et des préjugés mais il ne faut simplement pas baisser les bras ! Surtout,
la jeune génération a envie de réussir !
 » Une stratégie qui lui permet
aujourd’hui d’être à la tête d’une fortune de six millions d’euros.

L’ensemble de ces entrepreneurs ont pour point commun en plus d’être
jeune, d’avoir mis leur passion au service de leur projet. Devenir millionnaire
ne demeure pas la motivation principale d’un dirigeant (même si assez
attrayante). Mettre sur pied son projet et le conduire au succès représentent les
véritables ambitions de ces derniers. Le succès financier quant à lui ne reste
qu’une conséquence.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer