Actualité

[Levée de fonds] Le nouvel ennemi de PowerPoint, Bunkr, lève un million d’euros

Belle affaire
pour la jeune start-up rouennaise. Le site internet Bunkr, vient s’attaquer au
géant de Microsoft, PowerPoint qui totalise 95% des parts de marché, et pour
s’armer face au leader historique du slide, la start-up a réussi à lever un
million d’euros auprès de Xavier Niel et Daniel Marhely.

Un succès singulier

Rares sont les start-up françaises, rouennaise de surcroît, qui se permettent de récolter un million d’euros après un an d’activité seulement, c’est pour cela que lorsque cela arrive, il semble indispensable de saluer la performance. De plus, Bunkr, a séduit des investisseurs de renommé dont le patron de Free Xavier Niel et Daniel Marhely, cofondateur de Deezer, associés à Idinvest Partners pour l’opération.

Paradoxalement, le discours tenu par les trois fondateurs du « PowerPoint killer », Jean-Christophe Fossati, Alexis Jamet et Edouard Petit, n’a pas de quoi attirer les investisseurs : « Nous n’avons pas fait des études pour devenir créateurs de slides » déclare Edouard Petit au journal Les Echos, rappelant que le logiciel de Microsoft dispose depuis 25 ans de 95% du marché.

C’est en constatant le temps perdu à réaliser leur PowerPoint qu’Alexis et Edouard ont eu l’idée de se lancer dans le développement de leur propre support de présentation numérique. Grâce à l’arrivée de Jean-Christophe Fossati, la caution technologique de l’équipe, ils lancent une V1 en avril 2013.

Quelques personnes influentes ainsi qu’un BAO (Bouche à Oreille) efficace, a permis à Bunkr d’enregistrer 3 500 connections en 24 heures dans le monde entier. Depuis, Twitter a été intégré au site, l’importation de PowerPoint est devenu possible et un nouveau modèle freemium a vu le jour, ce qui permet à Bunkr de totaliser plus de 50 000 utilisateurs. La communauté est en plein essor.

Accélérer le développement grâce à la levée de fonds

Plus qu’un simple support de présentation, Bunkr propose plus de services que PowerPoint : « Nous avons voulu créer un endroit où stocker tous nos contenus, pour les disposer comme bon nous semble dans une présentation, et partager cela avec qui l’on veut ». S’ajoute à cela, une création et une diffusion en HTML5 qui facilite largement l’utilisation du support. « On veut vraiment changer la vie des gens » admet Edouard avec ambition.

L’ambition des protagonistes de la start-up ajoutée à la pertinence du concept, a su séduire les investisseurs. Ce sont des articles publiés sur l’AFP et TechCrunch qui ont permis d’attirer les regards vers Bunkr. Une bonne publicité pour la start-up qui a reçu les faveurs du patron de Free, Xavier Niel et du Daniel Marhely, cofondateur de Deezer. Au-delà de l’apport financier, c’est aussi d’un apport d’expérience dont pourront profiter les créateurs de Bunkr, « Plus qu’un financement, ils apportent surtout leur expérience unique » ajoute Edouard. Le développement de Bunkr va pouvoir s’accélérer notamment par un renforcement de l’équipe qui est aujourd’hui forte d’une dizaine de collaborateurs.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer