Actualité

En bourse, l’action Facebook revalorisée

Après la forte désillusion de son introduction en bourse, l’action du plus fameux réseau social mondial semble s’être ressaisie. L’avenir apparaît plus clément pour l’entreprise dont investisseurs et experts reconnaissent le fort potentiel.

Deux semaines après avoir été estimée à 38 dollars le 18 mai pour son entrée en bourse, l’action facebook chutait à 25,52 euros début juin. Vendredi dernier, elle était remontée à 31,09 dollars, début de relance prometteur selon les investisseurs. Si l’amélioration se poursuit, le premier bilan trimestriel afficherait des résultats encourageants.

Des problèmes stratégiques et techniques mineurs

Selon les experts, cette déconvenue s’explique par la mauvaise stratégie de communication avec le public qui a découragé l’achat des actions, puisque facebook a partagé inégalement les informations relatives à sa santé économique.

Les dysfonctionnements techniques du Nasdaq ont aussi participé aux mauvais résultats de mai. Une fois ces erreurs corrigées, le cours de l’action se rapprochera selon les experts de la réelle valeur de l’entreprise.

Un potentiel de développement contesté

Certains investisseurs, à l’instar d’Herman Leung de Susquehanna International Group, pensent que l’action va décoller au point d’atteindre 48 dollars d’ici un an. Les ressources de Facebook résident principalement dans les possibilités publicitaires et les données informatives que lui confère son quasi-milliard d’abonnés.

L’internet mobile apparait aujourd’hui comme le principal ressort du développement. Application la plus téléchargée sur mobile, Facebook s’ancre désormais dans un des plus grands secteurs d’opportunités qui soit.
Si le développement en termes de revenus s’annonce très positif, les perspectives d’innovation semblent toutefois limitées. Facebook doit sa prospérité actuelle au format mobile, mais l’après demeure incertain. La valeur réelle de l’entreprise fait l’objet de débats : l’analyste Trip Chowdhry pointe la réalité productive et l’incohérence du prix de l’action, qu’il estime à 15 dollars. Selon lui, le danger est que l’engouement du public pour ce réseau social populaire dissocie le prix de l’action de la valeur réelle de celle-ci.

Afficher plus

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page