Actualité

Emploi : chute confirmée au 3e trimestre

41 700 emplois ont disparu au troisième trimestre 2013 soit -0,3% sur trois mois. Les principaux secteurs touchés sont les secteurs marchands, l’intérim pour les trois quarts. Ces résultats sont issus des estimations définitives publiées mardi par l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE).

Cette nouvelle n’est guère surprenante puisqu’en novembre, l’Insee avait publié des données provisoires encore un peu plus pessimistes. La destruction d’emploi devait s’élever à 50.400 postes. L’institut avait également prévu une destruction plus importante au 2ème trimestre puisque c’était 22 400 postes annoncé en septembre contre 16.100 réellement.

La tendance reste cependant à la destruction d’emploi puisque c’est -0,4% sur un an. C’est ainsi 56 600 postes qui ont disparu en France en 2012. L’emploi représente ainsi 16,061 millions de postes.

L’intérim, première victime

S’il y a eu destruction d’emploi, c’est l’intérim qui a été la première victime de cette dégradation puisqu’elle représente 2/3 des destructions d’emploi avec 31.300 postes (-5,7%) sur les 56 600 postes. 

En dehors de l’intérim, l’économie française a continué la destruction d’emplois avec -10.400 postes au troisième trimestre et ce notamment dans l’industrie (-5.500). L’emploi dans la construction a également souffert est accuse -7.600 postes sur un an, soit -0,5%.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer