Actualité

Elections TPE : fiasco prévisible selon la CGT

Les élections professionnelles dans les Très petites entreprises (TPE) ont été un véritable flop avec une participation qui devrait avoisiner les 10%. Selon la CGT, ce « fiasco » était « prévisible » du fait des « conditions déplorables » de l’organisation du scrutin.

Pour elle, la faute reste à imputer aux « conditions déplorables dans l’organisation du scrutin qui, malheureusement, n’a pas bénéficié d’une mobilisation sérieuse des pouvoirs publics ». La centrale de Bernard Thibault « salue les électeurs qui ont bravé les difficultés pour participer » à cette élection.

Pour les élections professionnelles classiques, ils indiquent ainsi que « le taux de participation dépasse le plus souvent 60% à 70% ».

Les reproches 

Pour la CGT, le premier reproche réside dans :
– La multiplicité des candidatures
– Le retard dans l’envoi du matériel électoral pour des salariés
– Les configurations informatiques exigées pour le vote par internet
– L’absence de débat sur les chaînes publiques de radio et de télévision
– L’illisibilité du scrutin sur sigle qui ne prévoit pas de « lieu de négociations »

Une autre question à se poser

La différence de taux de participation invite cependant à se poser une question au-delà des simples conditions de participation. Elle invite à se demander si les salariés de TPE se sentent concernés par les syndicats, se reconnaissent en eux et si, au fond, ils ont une véritable légitimité à s’en revendiquer comme porte parole…

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page