ActualitéLe B.A. BA de la communication

EDF pris au piège d’un tweet parodique : EDF s’en serait bien passé

L’heure est grave et chaque citoyen est conscient des enjeux à l’entrée de l’hiver. Ainsi déjà le gouvernement est aux taquets. Emmanuel Macron a annoncé lors de son allocution du 14 juillet « un plan de sobriété » et lors d’une conférence de presse le 14 septembre, la Première ministre, Elisabeth Borne a appelé à « la responsabilité » de « chacun » en matière de « sobriété » énergétique.

Elle a certes confirmé que le « bouclier tarifaire », qui permet de plafonner les hausses de tarifs de l’énergie, serait prolongé mais qu’il fallait que chacun participe aux efforts. En 2022, ce « bouclier » a limité à 4 % la hausse des tarifs réglementés de l’électricité, et permis de geler les prix du gaz depuis octobre 2021, selon une dépêche AFP.

Pourtant difficile de se réjouir car les mesures annoncées mi-septembre montre que la hausse des prix du gaz et de l’électricité sera de 15 % en 2023, soit une augmentation moyenne de 25 euros par mois de leur facture pour les ménages se chauffant au gaz (contre 200 euros sans plafonnement) et de 20 euros pour ceux se chauffant à l’électricité (contre 180 euros sans bouclier tarifaire), En un mot, les factures seront sans conteste en hausse. Chaque jour des informations nous arrivent des divers responsables de l’énergie pour nous conduire à réduire nos factures.

Chacun veut être exemplaire

La mairie de Paris va éteindre une heure plus tôt notre chère Tour Eiffel, la pyramide du Louvre fera de même et chaque ville y va de son attitude exemplaire qui parfois prête à sourire. Chaque entreprise cherche à savoir comment rogner sur ses dépenses énergétiques quand elles le peuvent car pour nombre d’entre elles l’énergie est le moteur de leur entreprise. N’oublions pas les consommateurs sur lesquels la toile déverse des tonnes d’astuces et conseils qui voient l’hiver arriver avec inquiétude.

Mais que vient donc faire la star de l’électricité ?

C’est bien sûr EDF qui se trouve confrontée à un bad buzz qui est pour le moins accusateur. Edf, qui se doit de montrer l’exemple plus que personne, aurait mené une campagne publicitaire en faveur des économies d’énergie… en utilisant « 100 000 écrans publicitaires » lumineux selon des internautes et photo à l’appui qui rend incontestable le fait. Vous imaginez un instant le service de communication d’EDF en pleine crise d’énergie face à de tels propos. Oui certes le visuel est bien celui d’une campagne publicitaire d’EDF mais il date de 2019. Ouf !
Un tweet parodique qui a eu un effet retentissant !

Une campagne authentique, mais de 2019. Pourtant l’image permet quand même de voir que la publicité date de 2019 : au-dessus du slogan d’EDF, on peut lire une date : « Jusqu’au 22 septembre 2019 ». La difficulté est de taille car il y a les captures d’écran portant mention du compte parodique, mais d’autres circulent sans cette mention et se révèlent davantage susceptibles de piéger les internautes.

Alors ? Twitter je t’aime moi non plus

Il arrive qu’avec un simple tweet, sorti de derrière les fagots, relayé en quelques clics, vous vous retrouviez au milieu d’une cabale dont vous vous seriez bien passé. Chacun le sait les tweets laissent des traces de suspicion, souvent réutilisés à mauvais escient.

De quoi donc s’agit-il ? Qui sont les coupables ?

D’un compte Twitter parodiant le ministère de la Transition écologique qui l’a refait circuler le 13 septembre 2022. Un message pris au premier degré par de nombreux internautes ! EDF, quant à lui, a démenti auprès de l’AFP toute campagne en cours utilisant ces panneaux.

Et s’il les a utilisés par le passé dans une période faste, il n’est plus question de dépenser sans compter cette électricité si essentielle à la vie de chacun. Le tweet publié le 13 septembre par le compte « Ministère Ecologie Déserté » , avec pour légende une photo montrait un panneau publicitaire lumineux du fournisseur d’électricité français dans un espace public datait de 2019.


« Moins consommer, c’est bien s’équiper », peut-on lire sur la publicité, visible sur une série de panneaux lumineux… une publicité consommatrice d’énergie. On distingue au moins quatre de ces panneaux, en enfilade dans un vaste hall.
Ce tweet a été relayé plus de 2 100 fois sur Twitter à la date du 26 septembre. Il a aussi été partagé plusieurs milliers de fois sur la messagerie Telegram.

Et pas que !!!!

Dans le même temps, une capture d’écran de la photo assortie de sa légende, mais cette fois sans aucune mention du compte Twitter d’où elle émane, a été partagée plusieurs centaines de fois sur Facebook.
Inutile de vous dire la réaction des internautes dans un contexte où l’électricité est devenue un sujet d’inquiétude.
« Ils se foutent de nous », « ils nous prennent vraiment pour des idiots ». Les commentaires qui accompagnent les publications relayées vont bon train, comme ici sur ce post Facebook.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page