Actualité

[Economie] Présentation du Projet de Loi de Finances 2015 du gouvernement

Lors du conseil des ministres ce mercredi 1er octobre, Michel Sapin a fait la présentation du Projet de Loi de Finances 2015 du gouvernement. Au programme, d’importantes économies, baisse d’impôts, taxe sur le diesel, inflation, croissance… Gros plan sur ce Projet de Loi expliqué par le ministre des Finances.

Les économies

Du côté des économies, il se trouve qu’un effort d’un montant de 7,7 milliards est demandé à l’État en 2015. Et ce, pour un montant global économisé de 21 milliards, tout en additionnant la Sécurité sociale et les collectivités locales. Michel Sapin souligne également qu’une baisse de 1,4 milliard sur la masse salariale de la fonction publique est à prévoir : le gouvernement compte supprimer 1200 emplois. Enfin, le ministre des Finances a déclaré que « c’est l’État qui fait le principal effort. Il est le seul dont les dépenses baissent. » 

Les impôts

Le secrétaire d’État au budget a profité de cette présentation pour mettre en avant la baisse d’impôts. En effet, les six millions de Français qui se retrouvaient à payer l’impôt sur le revenu en 2014 n’auront plus à le faire. Par exemple, un couple avec deux enfants qui gagne 3160 euros par mois n’aura rien à payer. Christian Eckert a notamment expliqué qu’« ils verront leur impôt passer de 744 euros à zéro. »

La taxe sur le diesel

Toujours dans le cadre du Projet de Loi de Finances pour l’année 2015, le gouvernement a prévu une augmentation de 2 centimes par litre de la taxe sur le diesel. Pour un plein de 50 euros, le consommateur se verra payer 2 euros de plus, selon BFM Business. Cette démarche rapportera au moins 800 millions d’euros et ne devrait pas s’appliquer aux transporteurs routiers.

Inflation et croissance

Quant à l’inflation, il en ressort qu’elle devrait progressivement passer de 0,5% en 2014 à 1,8% en 2019, ce qui fait 0,9% pour l’année 2015. Et concernant la croissance, le gouvernement dit s’attendre a 1% en 2015, contre 1,7% en 2016 et finalement 1,9% en 2017. L’inflation se voit donc plutôt faible et la croissance nettement poussive.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page