Actualité

[Economie] Moins de suppressions de postes que prévu chez Bouygues Telecom

Alors qu’initialement, 1 516 suppressions de poste ont été prévues lors de la réunion du mois de mai chez l’opérateur de téléphonique, Bouygues Telecom a revu ce chiffre à la baisse et a finalement annoncé un plan de départ portant sur 1 404 postes, soit 112 emplois gardés. Le service informatique de l’opérateur pourrait ainsi perdre 70 % de son effectif tout comme le service marketing et bien d’autres services encore. 

Départs actés en novembre

Ce plan social tant redouté par les salariés depuis des mois a été présenté au cours de la réunion du Comité Centrale d’Entreprise dans les Hauts-de-Seine à Issy-les-Moulineaux. Selon Bernard Allain, délégué central FO, deuxième syndicat de l’opérateur, tous les délégués sont réticents à ces suppressions de postes, mais sont conscients « de la nécessité pour l’entreprise de se transformer ». Il a ajouté que cette réunion « va permettre à la direction de déposer le plan à l’Administration et ensuite ouvrir le guichet des départs début novembre. S’il n’y a pas suffisamment de volontaires, la procédure pour départs contraints aura lieu mi-janvier ».

Toujours selon ce syndicaliste, 1 200 emplois seront réellement touchés par cette action, car 200 collaborateurs sont déjà partis « de manière naturelle » cette année. Le délégué central de la CFDT, Azzam Ahdab affirme : « Nous avons fait des propositions pour maintenir des emplois en interne au lieu de faire appel à des prestataires externes : 52 emplois ont été sauvés au service informatique et une vingtaine au réseau ».

Bouygues reste optimiste

Après avoir publié un résultat net divisé par deux au premier semestre, Martin Bouygues assure que la filiale « a souffert… mais déploie avec succès sa stratégie offensive. » Une stratégie qui se déploie notamment sur la 4G avec 1,8 million de clients et près de 202 000 dans le haut débit pour le fixe durant le premier semestre. Il dispose également de 27% des fréquences en France, ce qui constitue un véritable atout pour leur objectif de retrouver « une croissance significative de l’Ebitda » (résultat brut d’exploitation) dans deux prochaines années.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page