La french touch version Google

La société rennaise, FlexyCore, et ses solutions permettant d’optimiser les applications sous Android, rejoignent Google.

Google cherche à optimiser son prochain système d’exploitation Android

Le géant américain jette de plus en plus son dévolu sur les entreprises françaises. La dernière en date est FlexyCore. Start-up rennaise créée en 2008 et dirigée par Gilbert Cabillic, ancien chercheur à l’Inria et ex-responsable de la R&D pour Texas Instruments à Rennes. Elle propose des solutions permettant d’optimiser le fonctionnement d’Android, notamment l’application « DroidBooster » qui améliore le temps de lancement des applications. Depuis son rachat par google, l’application n’est plus disponible.

17 millions pour FlexiCore

En effet, pour un montant de 16,9 millions d’euros, FlexyCore a rejoint les équipes de la silicon valley. Initiée en septembre 2012, cette acquisition n’est officielle que depuis le début du mois. « Nous avons bien acquis cette entreprise, aujourd’hui intégrée à nos équipes. Elle travaille à optimiser les performances de notre système d’exploitation sur les appareils mobiles », confirme un porte-parole de Google France (L’Expansion); On se souvient aussi que Google avait déjà acquis une société française en 2012 du nom de Sparow, qui avait lancé une application de messagerie pour IOS et OS X, pour un montant de 15 millions d’euros.

Quitter la version mobile