Autres méthodesBusinessCréer

Devialet a annoncé une levée de fonds de 100 millions d’euros

t100 millions d’euros, c’est la levée de fonds spectaculaire que viens d’obtenir la start-up française Devialet. L’ingénierie acoustique semble être un marché porteur, du moins c’est ce que pensent les investisseurs qui ont accepté de financer la société et de l’aider à se rapprocher de son objectif : devenir le numéro 1 mondial du son.

Une start-up déjà largement primée

Fondée en 2007 par Pierre-Emmanuel Calmel, Quentin Sannié et Emmanuel Nardin, Devialet a déjà déposé plus d’une centaine de brevets dans le domaine des technologies acoustiques. La start-up particulièrement dynamique a déjà obtenu 61 récompenses pour ses innovations et les technologies qu’elle développe ont des applications dans des domaines aussi variés que la télévision, l’automobile ou encore les objets connectés, avec pour objectif de fournir une qualité d’écoute inégalée.

Des perspectives de développement ambitieuses

Le marché est estimé à plusieurs milliards de produits par an. Chaque année, 100 millions de produits uniquement audio sont vendus dans le monde, ainsi que plus de 3 milliards de produits pour lesquels la fonction audio a une grande importance, comme les télévisions ou les ordinateurs. L’enceinte haut de gamme Phantom, concentré de technologie destiné à fournir une expérience sonore unique, est actuellement le fer de lance de la société. Pourtant vendue entre 1700 et 2600 euros pièce, elle s’est déjà écoulée à plus de 30 000 exemplaires. Avec un chiffre d’affaires de près de 60 millions d’euros et une croissance de 100% par rapport au résultat 2015, on comprend que la start-up intéresse les investisseurs.

Pour Quentin Sannié, co-fondateur et Directeur Général de Devialet « Cette levée de fonds marque une nouvelle étape de notre incroyable développement vers une entreprise technologique globale, leader de son industrie. Nous voulons devenir l’exemple de la technologie au service de l’émotion dans le monde entier. Nous sommes fiers et heureux d’accueillir de nouveaux investisseurs qui sont principalement des entrepreneurs eux-mêmes. Ces nouveaux fonds vont nous permettre d’accélérer nos développements, mais au-delà, nous allons nous appuyer sur leurs ressources pour augmenter notre zone d’influence, notamment en Asie et aux Etats-Unis. Nous avons d’ores et déjà engagé des projets communs extrêmement prometteurs. Je tiens à remercier de tout cœur ceux qui nous ont fait confiance depuis près de 10 ans, en particulier notre équipe extraordinaire, nos actionnaires, nos fournisseurs et partenaires industriels. ». 

Des investisseurs de renom

Bernard Arnault ou Xavier Niel ont déjà parié sur la réussite de Devialet et sur le développement de ses innovations. La start-up avait déjà obtenu 55 millions d’euros lors d’une précédente levée de fonds. Le Groupe Renault, Roc Nation, la société de production du rappeur Jay-Z, les géants de l’électronique Fowconn, via le fonds d’investissement Ginko, et Sharp, Andy Rubin, le père d’Android, ainsi que Bpifrance ou le CM-CIC s’engagent dans l’aventure. Korelya Capital, fonds d’investissement créé par l’ancienne ministre Fleur Pellerin s’invite également dans la partie. Cette dernière entre donc par la même occasion au conseil d’administration de la société, dont le capital reste tout de même français à 80%.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page