Actualité

Des prévisions de chômage alarmantes en zone euro

Si les gouvernements ne prennent pas de mesure d’urgence efficaces pour l’emploi et la croissance, l’Organisation Internationale du Travail (OIT) table sur plus de 4,5 millions de personnes supplémentaires qui viendront renforcer les rangs des chômeurs en Europe.

Un taux de chômage des jeunes inquiétant

On compte actuellement 17,4 millions de demandeurs d’emploi en Europe, ce qui constitue 11% de la population. Mais c’est le chômage des jeunes qui est la source des préoccupations les plus anxieuses : il est à 22% en zone européenne, atteint les 30% au Portugal, Slovaquie et Italie, et culmine à 50% en Grèce et en Espagne.

Assouplissement nécessaire de l’austérité budgétaire

Si aucune action n’est envisagée dans l’immédiat, l’OIT prévoit un véritable déferlement du chômage en zone euro, même dans les pays les plus épargnés jusque là.

Seul, le régime d’austérité constitue un danger pour l’emploi dans la mesure où il grève la croissance et impose des restrictions draconiennes sans forcément réduire les déficits budgétaires.

Les emplois précaires et les jeunes : une désunion à organiser

Les états doivent se concentrer, toujours selon l’OIT, sur l’investissement et l’assainissement des finances bancaires.

Les jeunes « ne doivent pas rester prisonniers des emplois précaires » selon l’OIT. Les politiques à suivre en termes d’efficacité sont celles de l’Autriche, de la Belgique, des Pays-Bas et des pays scandinaves. La transition de l’école au travail est assurée par des filières spécifiques qui aident ensuite dans la recherche d’un emploi. 46% de la jeunesse suédoise est garante de cette formation.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page