Actualité

Dépôt de bilan de Virgin Mégastore

Ce lundi matin, le Comité d’entreprise (CE) extraordinaire de Virigin Mégastore a été réuni afin de discuter du dépôt de bilan. Les syndicats se sont déclarés « déterminés » à ne pas voir disparaître le distributeur de biens culturels employant actuellement plus de 1.000 salariés.

Une volonté de bloquer le dépôt de bilan

Les syndicats sont, en effet, déterminé à bloquer le projet de dépôt de bilan de la société. Par quel biais ? En refusant de se prononcer et de donner l’avis obligatoire. Si certains déclarent ainsi comme Guy Olharan (CGT), « On va étudier les documents de la direction. Nous, on croit tout à fait à la viabilité de l’entreprise sur la définition d’un nouveau projet », d’autres comme Ahcene Bouzit (FO), indiquent que « si le CE refuse de donner un avis et motive sa non réponse, la direction ne peut pas se rendre devant le juge ». Personne de devrait ainsi se prononcer afin de « gagner du temps » comme le précisait Sylvain Alias (SUD). 

Une démarche difficile

Malgré cette démarche, il est à constater que les distributeurs spécialisés ont subi l’effondrement des marchés « physiques » du disque et du DVD. La concurrence s’est amplifiée du fait de la présence des grands acteurs du web tels qu’Amazon ou Apple. Les syndicats prônent donc ainsi qu’une approche « multicanale » devrait être adoptée permettant de coupler les achats en ligne et la vente en magasin

Un repreneur à trouver

Les syndicats pointent du doigt Butler qu’ils accusent d’être responsable de la situation de Virgin et souhaitent désormais trouver un nouveau repreneur pour les 26 magasins comme le précise M. Olharan : « Si Butler veut partir, qu’il s’en aille, mais on veut qu’il paye les pots cassés »

Afficher plus

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page