GérerGestionLes difficultés

Les délais de règlement s’allongent !

Les délais de règlement s’allongent. Nous le savons tous. Nous en profitons mais nous les subissons également. Le marché européen est disparate. Le Nord est plus rigoureux que le Sud. En France, le Dso (Days Sales Outstanding) soit le délai moyen de paiement des clients est un indicateur de la performance d’une entreprise.

Et nous en profitons un peu!

Nous en profitons bien sûr mais pas sur tout le monde. Les règlements adressés à l’Etat, l’Ursaff, la TVA, les impôts sont payés en temps et en heure. Sinon gare à la majoration de 10% et aux privilèges. Pas ceux qui sont accordés à quelqu’un mais ceux inscrits au Tribunal de Commerce. L’effet est garanti, vous n’aurez plus de limite de crédit chez vos fournisseurs. Vous payerez vos commandes avant livraison.

Il reste nos fournisseurs. Nous leur demandons de patienter et cela nous permettra de ne pas avoir un découvert bancaire ou de devoir trouver un financement à court terme. Il est préférable d’anticiper sa demande avant l’échéance (tiens comme avec le banquier !!!) pour ne pas voir ses prochaines commandes bloquées. L’équilibriste pourra même favoriser son fournisseur nécessaire à son activité au détriment d’un fournisseur occasionnel.

Mais nous les subissons trop souvent !

Bien évidemment nous les subissons également ! Nous sommes nous-mêmes clients de nos fournisseurs. Un retard de règlement d’un de nos clients et tout s’enchaîne. La trésorerie diminue et nous devons tout de même payer nos charges et investir pour développer notre chiffre d’affaire. Notre position de débiteur devient critique et pèse sur les choix stratégiques de notre société. Notre temps et notre énergie sont abusivement consommés au détriment de notre prospection et du suivi de nos clients.

La course au chiffre d’affaires ne doit pas être au détriment de ses relances clients !

Disons-le clairement, un défaut de paiement peut nous ruiner. Pour 1.000 euros d’impayé, une société avec une marge de 5% devra facturer 1.000 x 100/5 = 20.000 euros pour récupérer sa perte. Le suivi de ses factures est indispensable ! C’est un point qui est souvent délaissé. La course au chiffre d’affaire ne doit pas être au détriment de ses relances clients. Le recouvrement est autant nécessaire que toutes les autres activités de l’entreprise surtout en cette période économique difficile.

Nous pouvons réduire les délais de règlement !

Il existe des solutions. Plusieurs même ! Mais il faut personnaliser ses actions en fonction de son activité, de son portefeuille clients et des caractéristiques de ses propres clients. Avant tout, la relation commerciale avec son client/débiteur ne doit pas être brisée. Inutile de crier ou de s’énerver. Il faut rester courtois ce qui ne vous empêchera pas de prendre les mesures nécessaires.

Je le dis toujours : La mesure juridique est parfois incontournable pour obtenir un règlement. Toutefois un bon recouvrement auprès de ses clients diminuera obligatoirement le nombre de ses contentieux. Mieux encore, une étude et une recherche de solvabilité adaptées à son portefeuille clients facilitera son recouvrement et minimisera encore davantage des actions juridiques auprès de ses débiteurs. Le jour où votre client choisira de vous payer en priorité par rapport à un autre de ses fournisseurs, cela signifiera que vous maîtrisez votre risque client. Et à partir de là vous pourrez travailler sereinement au développement de votre société !

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page