Actualité

Dégradation financière des entreprises en juillet 2012

L’enquête conjointe menée par l’AFTE et COE-Rexecode a mis en évidence la plus forte baisse de la trésorerie des grandes firmes, et ce, depuis que le baromètre existe, soit deux mois. Cette chute n’est pas sans rappeler le plongeon sans précédent de 2008.

Un solde d’opinion des trésoriers revu à la baisse

Après s’être stabilisé en début d’année, trois mois consécutifs de baisse sont à déplorer pour les flux de trésorerie d’exploitation des grandes entreprises. Le solde d’opinion (écart entre le pourcentage de réponses « aisée » et le pourcentage de réponses « difficile », à la question « Comment jugez-vous la situation de trésorerie d’exploitation de votre entreprise, aisée, normale ou difficile? ») chute en effet très nettement.

Une situation de la trésorerie globale alarmante

Pour les trésoriers, l’appréhension est palpable : ce sont près de 619% d’opinions négatives qu’ils ont pu référencer au mois de juillet. C’est là la plus forte baisse depuis que le baromètre existe.

Détérioration de l’indicateur de financement

Si l’indicateur de financement se détériore, les délais de paiement des clients s’allongent en parallèle. Ils se rapprochent fortement des résultats de l’année 2008 : l’écart entre les réponses « tendance à s’allonger  » et « tendance à se réduire » s’élèvent à 36%.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page