Actualité

Définition de la bpifrance selon Ségolène Royal

La tornade Royal a encore frappé. Hier se tenait le deuxième conseil d’administration de la Banque Publique d’Investissement. Le bilan de ce dernier : une nouvelle polémique.

En effet, cela faisait quelques mois que Nicolas Dufouroucq, directeur général de  bpifrance voulait s’entretenir avec Ségolène Royal, vice-présidente de bpifrance, afin de tirer un bilan sur la situation actuelle du groupe. Cependant, hier, en plein milieu du conseil, la vice présidente a jugé utile de quitter cette réunion pour répondre aux questions des journalistes qu’elle a conviés deux heures plus tôt.

« Il n’y a pas d’ambiguïté sur le rôle de chacun au sein de la bpifrance. Le conseil d’administration a un rôle d’alerte et de débat sur les orientations stratégiques de la banque tandis que l’exécutif gère au jour le jour », a exprimé Mme Royal, montrant ouvertement son désaccord avec Nicolas Dufourcq. Selon elle, sa fonction n’est pas de décider de l’organisation de la bpifrance. Enfin, elle a expliqué que les modalités d’intervention de la banque correspondraient à «la consolidation de textes» des entités réunies au sein de la bpifrance.

Rappelons que, dans le cadre du pacte de compétitivité, la bpifrance Financement (ex-Oséo) a lancé depuis le début de l’année plusieurs produits à destination des entreprises.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page