Le déficit de l’État diminue

En octobre 2013, le déficit de l’État français s’élevait à 86 milliards d’euros, ce qui dénonçait une chute considérable dans l’économie de l’Hexagone. Bonne nouvelle néanmoins, puisque, selon le ministère des Finances, ce même déficit est passé à 84,7 milliards d’euros un an après le dévoilement du dernier chiffre. Un repli d’au moins 2,3% sur une année, ce qui présage des améliorations futures. Qu’en est-il au juste ?

Repli de 2,3%

Alors qu’en octobre 2013, les dettes de l’État francophone étaient estimées à plus de 86 milliards d’euros, il se trouve que ce chiffre aurait connu un repli de 2,3% un an après, ce qui est une bonne nouvelle pour l’économie française. Cette réduction des déficits aurait eu un impact positif sur les avances aux collectivités territoriales ainsi que sur les régimes de pensions spéciaux. Ces déficits passent maintenant à 4,45 milliards d’euros, alors qu’ils étaient à 4,97 milliards il y a un an. Le ministère des Finances note également que le poste consacré au paiement des intérêts de la dette française aurait connu une réduction d’au moins 2 milliards d’euros. Enfin, les dépenses, elles, connaissent un repli de 7,6 milliards d’euros, contre 317,9 milliards d’euros à la fin d’octobre 2013. Cette partie concerne principalement le budget général ainsi que les prélèvements sur recettes.

Une bouffée d’air frais

Pendant que les déficits des collectivités territoriales, des pensions spéciales et des dépenses connaissent d’importantes baisses, il en est de même pour le déficit commercial. En effet, entre septembre et octobre dernier, ce secteur aurait bénéficié d’une baisse de 100 millions d’euros, ce qui n’est pas spectaculaire, mais qui permet quand même à l’Hexagone d’avoir une bouffée d’air frais. 

Exit mobile version