Les défaillances d’entreprises : la hausse observée

En augmentation de 3,7 % en octobre dernier, le nombre de défaillances d’entreprises a passé le cap des 62.000 du mois d’octobre 2012 à octobre 2013.

La faute aux micros entreprises

Les chiffres sont toutefois à prendre avec des pincettes : selon les statistiques publiées le lundi 13 janvier par la Banque de France, 62.659 défaillances d’entreprises ont été inventoriées à fin octobre 2013, en cumulant les douze mois de l’année.

La Banque de France souligne que les défaillances d’entreprises comprennent : le redressement judiciaire, la sauvegarde judicaire ou liquidation judiciaire.

Le bilan est clair, sur une année, la Banque de France rend compte d’une hausse de 3,7% dû notamment par les micros entreprises qui regroupent à elles seules, plus de 53.678 défaillances enregistrées sur les 62.659 et avec majoritairement, des auto-entrepreneurs.

Un secteur de l’immobilier concerné

Toujours selon la Banque de France, les activités immobilières et l’hébergement-restauration sont plus particulièrement ébranlés, avec une hausse de 7,6%. 

Malgré cette série noire, trois secteurs affichent toutefois des défaillances en baisse, à savoir, la banque et l’assurance, le transport, et l’information et la communication.
A noter que les données de la Banque de France restent toutefois encore provisoires…

Quitter la version mobile