Autres méthodesBusinessCréer

CSM lève deux millions d’euros pour ses bâtiments connectés

La start-up francilienne CSM vient d’annoncer, le 30 mai dernier, un tour de table de deux millions d’euros. Récoltée auprès d’investisseurs privés et de Bpifrance, cette somme devrait servir à développer la R&D de la jeune pousse. Celle-ci a pour vocation d’optimiser l’occupation et la connectivité des bâtiments, un concept qu’elle souhaite également étendre à l’international.

La start-up qui connecte les bâtiments

Créée en 2016, la start-up parisienne CSM, Connected Space Management, a pour but d’optimiser les bâtiments d’entreprise. Autrement dit, elle améliore, entre autres, la connectivité des lieux ou encore la taux d’occupation des bureaux. Pour ce faire, elle a mis au point la technologie Transform Together qui permet de capter et d’analyser toutes les données renvoyées par des objets connectés présents dans un espace de travail. Cette solution se présente sous la forme de trois éléments-clé : des objets connectés, dispersés dans les bureaux, une plateforme de traitement et de stockage des données qui reçoit les informations via un réseau bas débit. Les entreprises peuvent, après analyse des données, repenser et réaménager leurs locaux afin de les utiliser au mieux. Jérôme Duc, le co-fondateur de la start-up, résume ce concept : « Les entreprises doivent aujourd’hui passer d’une gestion statique de leurs bâtiments à un usage novateur et agile de l’environnement de travail. C’est pour répondre à ces enjeux que nous avons développé une solution unique à la croisée de l’IoT et du Big Data ».

Un premier tour de table de deux millions d’euros

La jeune pousse a annoncé le 30 mai dernier une levée de fonds de deux millions d’euros. Effectuée auprès de Bpifrance et d’investisseurs privés dont les noms n’ont pas été communiqués, il s’agit de la première de la jeune pousse. Celle-ci en a également profité pour faire connaître son nouveau client : le groupe d’audit et de conseil Grant Thornton, basé à Neuilly sur Seine. CSM prendra en charge ce bâtiment, siège social de l’entreprise de 13 000 m2.

R&D et international en ligne de mire

Le premier objectif de CSM consiste à renforcer ses équipes R&D. la jeune pousse souhaite mettre au point de nouveaux objets connectés destinés aux entreprises clientes. Elle a également l’intention de développer sa branche commerciale en France comme en Europe et vise notamment les marchés allemand, suisse, italien et espagnol dès cet été. La start-up, partie sur sa lancée, compte néanmoins des concurrents tels que les lillois Jooxter et doit donc veiller à rester stratégique quant à son avenir.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page