Actualité

[Économie] Crise généralisée de l’emploi dans les pays du G20

La crise de l’emploi se fait bien ressentir dans les pays du G20. Un rapport publié de mardi dénonce une crise généralisée, où plus de 447 millions de personnes sont perçues comme des « travailleurs pauvres », se débattant avec moins de deux dollars quotidiennement. Qu’est-ce qui se cache donc derrière cette crise ? Explications.

Une situation alarmante

La Banque Mondiale le confirme : plus de 100 millions de personnes se retrouvent malheureusement au chômage. Un chiffre clairement alarmant, surtout qu’il vise les pays du G20. Selon l’étude rendue publique ce mardi à l’ occasion de la réunion des ministres du Travail et de l’Emploi en Australie, il se trouve que la planète subit une crise de l’emploi générale. Ce qui est d’autant plus inquiétant, c’est que selon la banque, il n’y a aucune solution miracle à ce problème. Le directeur de la Banque Mondiale, Nigel Twose affirme, en effet, qu’« Il n’existe pas de solution magique pour résoudre la crise de l’emploi, dans les marchés émergents comme dans les économies avancées. Comme l’indique clairement cette étude, il y a pénurie d’emplois, et d’emplois qualifiés  ».

L’inégalité salariale jugée préoccupante

Un autre facteur participant à la crise de l’emploi est l’inégalité salariale. Nigel Twose a fait le tour de la question et en ressort que « Les inégalités salariales et de revenus se creusent au sein de nombreux pays du G20 en dépit de progrès dans certains pays émergents comme le Brésil et l’Afrique du Sud ». Même si les créations d’emploi vont pour le mieux dans les pays émergents comme la Chine et le Brésil, il se trouve que les perspectives ne sont pas toujours roses. Toujours selon le directeur général de la Banque Mondiale, « Les projections actuelles sont moroses. Des défis importants se profilent à l’horizon ». Et comme solution pour les prochaines années à venir, il affirme être au courant de l’importance de la création d’emploi- il faudra créer 600 millions de postes d’ici 2030.

100 millions de chômeurs, un chiffre énorme

Comme mentionné plus haut, le G20 fait face a une situation des plus rudes, avec plus de 100 millions de personnes étant au chômage. Alors que ces dernières se retrouvent sans aucun emploi, celles qui parviennent à en trouver se trouvent faire partie du cercle des « travailleurs pauvres ». Le rapport produit en collaboration avec l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) confirme que ces travailleurs vivent avec moins de deux dollars par jour. Un résultat nettement problématique et dont le monde aura à faire face si les choses ne bougent pas. Selon Nigel Twose, il faudra que chaque pays adopte une approche interministérielle du problème avec la « collaboration durable et directe du secteur privé ».

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page