Actualité

[Etudes] Les créateurs d’entreprise sont en majorité des femmes

Il y a quelque temps de cela, la création d’entreprise était menée par les hommes. Mais au fil du temps, juste après la crise économique, il se trouve qu’ils sont de moins en moins nombreux à se lancer dans l’entrepreneuriat. Comment donc expliquer que la création d’entreprise reste tout de même très prisée en France et ailleurs ? Selon une étude menée par Hiscox, il semblerait que dans le secteur de l’entreprenariat, c’est la gente féminine qui domine ! Explications.

Nouvelle génération de créateurs issue de la crise

La toute dernière étude de l’assureur Hiscox suscite la curiosité de certains. Le spécialiste de la couverture du risque pour les professionnels a mené l’enquête sur « l’ADN des entrepreneurs » pour la sixième fois et il se trouve que la création d’entreprise s’est joliment féminisée. Des résultats basés sur les start-ups de moins de 50 salariés. Jusqu’ici, c’était les hommes qui étaient au pouvoir des entreprises. Et l’étude menée avance que les PME créées pendant la récession de 2007 et de 2008 dénotent seulement 38% de l’échantillon des sociétés interrogées, comprenant six pays couverts par l’analyse. Il se trouve que 56% de ces entreprises sont dirigées par des femmes. Maintenant, les nouveaux profils sont plus jeunes et touchent plus la gente féminine que la gente masculine.

Quels sont donc les nouveaux visages des entrepreneurs français ? Éric Mignot, le directeur général d’Hiscox France nous explique que la génération Y et les femmes ont été plus touchées par la crise économique. Les chiffres démontrent que le taux de chômage des moins de 25 ans aurait débordé, et que même s’il s’est beaucoup replié depuis l’année dernière, il se trouve que le chômage reste tout de même d’un niveau inquiétant- au moins 23,1% en juin dernier selon Eurostat. Dans le même cadre, les femmes avaient plus de mal à décrocher un travail que les hommes. Peu importe leur niveau d’étude, les femmes ne trouvaient pas de travail. Et une étude d’Insee nous apprend qu’environ un tiers de ces personnes ont finalement décidé de se lancer dans l’entreprenariat. Un point qui justifie clairement la forte présence féminine dans la création d’entreprise.

Des créations d’entreprise « de crise » plus innovantes que d’autres

Quant à l’étude d’Hiscox, elle nous montre que ces « entreprises de crise » ont eu raison de naître. Plus innovantes et nettement plus présentes sur les réseaux sociaux, ces dernières ne lessivent pas sur les moyens pour contrer la récession. Les chiffres démontrent que 39% d’entre elles arrivent à développer un nouveau produit/service au cours de l’année dernière, tandis que les autres sociétés y arrivent à 27%. Enfin, nous apprenons qu’une précédente étude aurait prouvé que, pour la première fois depuis 2011, les entrepreneurs arrivaient à dénoter une croissance des bénéfices.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page