Actualité

Contrat de génération : les premiers résultats décevants !

Le contrat de génération mis en place l’an dernier par le gouvernement n’a pas atteint les résultats escomptés. Alors que l’objectif était la signature de 100 000 contrats au bout d’un an, seulement 10 624 demandes ont été déposées.

Intégrer les jeunes au sein de l’entreprise

Malgré une prime de 4000 euros par an à la clé, le contrat de génération ne séduit pas les chefs d’entreprise. Plus précisément, il propose aux entreprises de moins de 300 salariés d’obtenir une aide de 4000 euros par an pendant trois ans, pour chaque contrat de génération signé.

Le dispositif part d’un bon principe : aider les jeunes à accéder plus facilement à des emplois du type CDI et transmettre le savoir des seniors, afin de mieux préparer la reprise. L’objectif initial était de signer 100 000 contrats au bout d’un an. Sauf qu’au 19 septembre, seulement 10 624 demandes avaient été posées. Les services de Michel Sapin avaient admis que les contrats de génération souffraient d’un problème de notoriété.

Un système mal adapté

D’après les chefs d’entreprise, le système est bien trop complexe et les effets de seuil inadaptés. Le contrat de génération « suppose qu’un jeune peut remplacer à terme un senior poste à poste. C’est rarement le cas dans la vraie vie », a protesté Jean-Michel Pottier, Président de la Commission de Formation de la CGPME.

D’autant plus que le dispositif ne semble pas être adapté à toutes les situations. « Dans mon secteur, l’informatique, la transmission entre générations a peu de sens, les jeunes étant souvent à la pointe de la technologie », a déclaré Jean-René Boidron, président de DL Santé.

Tous s’accordent finalement à dire que 4000 euros ne suffisent pas à lever les freins à l’embauche d’un jeune en CDI, surtout dans le contexte économique actuel.

Le Ministère du Travail appelait à la patience jusqu’au 30 septembre, date à laquelle les négociations doivent avoir pris fin pour les entreprises de 300 salariés. Elles sont alors soumises à des pénalités financières si elles n’ont pas encore déposé un plan d’entreprise ou un plan d’action de contrat de génération.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page