Chômage : 856 postes supprimés chez SFR

SFR, le deuxième opérateur de téléphone mobile en France, a confirmé hier la suppression de 856 postes au total.

En effet, cette rumeur, qui circule depuis la semaine dernière, est confirmée. SFR a annoncé mercredi son projet de supprimer 1 123 postes, dans le cadre d’un plan de départs volontaires, et de créer 267 postes, soit une suppression nette de 856 postes.

Selon les syndicats Unsa, CFDT et la CFE-CGC, Stéphane Roussel, Le PDG du groupe, a déclaré aux syndicats en juillet, lors d’un comité central d’entreprise (CCE), le détail de ce projet dans le but de « sauvegarder sa compétitivité » du fait que le marché est très concurrentiel, surtout depuis l’arrivée de Free sur le marché en janvier. «Ce plan de transformation vise à maintenir les investissements de SFR dans les infrastructures très haut débit et à permettre de disposer d’une organisation performante capable d’apporter à l’ensemble des clients une large gamme de services toujours plus compétitifs et innovants», justifie la société dans un communiqué.

Par ailleurs, Bouygues Telecom et France Télécom-Orange ont également annoncé des suppressions de postes prochainement, avec 556 postes en départs volontaires pour le premier et des centaines de postes en départs non remplacés pour le second.

Exit mobile version