Actualité

Ces recherches qui profitent à l’économie

L’Office européen des brevets a récompensé les chercheurs innovants. Le Français Patrick Couvreur a reçu le Prix de l’inventeur européen.

Hier, à Amsterdam, Patrick Couvreur a été remercié pour ses études sur les nanotechnologies. Ce chercheur, d’origine belge, a inventé une capsule de médicament 70 fois plus petite que les globules rouges. Le médicament peut atteindre les plus petites cellules pour traiter efficacement les tumeurs sans causer de dégâts aux cellules non atteintes de la maladie. Patrick Couvreur n’en est pas à son premier prix et a déjà déposé plus de 50 brevets.

Les autres lauréats sont les suivants :

  • Dans la catégorie Industrie, Claus Hämmerle et Klaus Brüstle, Autrichiens, ont été récompensés pour leur système d’amortisseur permettant aux portes de meubles de se fermer en douceur et silencieusement. Leur invention est largement commercialisée.
  • Le Suédois Pål Nyrén a remporté la catégorie Petites et Moyennes Entreprises, avec le pyroséquençage, un procédé amplement plus simple et économique de séquençage de l’ADN. Martin Schadt, de Suisse, a reçu le prix « Œuvre d’une vie », pour l’invention des écrans à cristaux liquides, nommés plus communément LCD, dont les foyers s’équipent de plus en plus. Cette innovation a ouvert la voie à la commercialisation des tablettes, beaucoup plus économiques et performantes, par exemple. De grandes entreprises et de nombreux consommateurs en ont bénéficié.
  • Parmi les lauréats non-européens, Ajay V. Bhatt, Bala Sudarshan Cadambi, Jeff Morriss, Shaun Knoll et Shelagh Callahan, une équipe américaine, a été promue pour une invention d’importance, mais qui nous semble banale : l’Universal Serial Bus, ou technologie USB, qui a fait sa place (et une grande) dans le stockage de données numériques.
  • Le Prix du public, enfin, a été décerné à l’Espagnol José Luis López Gómez, pour son invention d’un système de guidage des roues de TGV permettant un meilleur confort et une meilleure sécurité.

« L’innovation est la garante de la qualité de vie et de la prospérité économique en Europe », déclarait, à la remise des prix, le Président de l’Office européen des brevets, Benoît Battistelli. Nul doute que l’Europe a encore besoin d’entrepreneurs et de chercheurs capables de mener à bien des innovations, ne serait-ce que les plus minimes.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page