Actualité

[Économie] Burger King : un retour synonyme de succès

Après dix sept ans d’absence en France, Burger King a été relancé il y a de cela quinze mois avec le concours du groupe de restauration Bertrand. Le retour de l’enseigne américaine est annoncé par un franc succès avec une queue qui peut durer parfois plusieurs heures devant le restaurant. 

Un retour fracassant

Le Burger King du centre commercial de la gare Saint-Lazare à Paris est le quatrième à être ouvert en France. Une queue interminable et des employés fatigués n’empêchent pas son succès grandissant. Olivier Bertrand, président du Groupe Bertrand, nous annonce que le retour de Burger King « dépasse nos espérances » et « Nous n’imaginions pas que Saint-Lazare allait devenir le deuxième Burger King du monde, juste après celui de l’aéroport d’Amsterdam ». 

Les prévisions de chiffre d’affaires de fin 2014 ont été revues à la hausse, 3,5 millions d’euros de chiffres d’affaires ont été escomptés. Toutefois l’entreprise va probablement tripler cette estimation. Malgré une concurrence accrue avec l’ouverture de Buger King, Starbucks, McDonald’s et Quick de Saint-Lazare, ces derniers ont connu une hausse de 30% des ventes. Ce phénomène est dû à l’abandon des clients en voyant la file d’attente devant l’enseigne et leur décision d’aller manger chez un des concurrents.

Une notoriété reconnue dans le monde

Suite à la décision de son actionnaire principal de l’époque de se concentrer sur le marché américain, Burger King avait annoncé son départ du territoire français en 1997 en laissant derrière lui une nuée de fans. Avec son nouvel actionnaire 3G Capital, l’établissement repose sa stratégie sur le développement international et une très bonne notoriété. Ces avantages indiscutables lui permettent de se placer comme numéro deux mondial derrière McDonald’s. « L’arrivée de Burger King va obliger les autres acteurs du marché de la restauration rapide à redéfinir leur offre », affirme David Vidal, du cabinet de conseil en stratégie Simon-Kucher, « Burger King ne devrait pas tarder à dégainer ses innovations qui font un tabac outre-Atlantique », ajoute-t-il. Ces déclarations annoncent une « guerre » entre les différents concurrents de la restauration rapide.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer