Actualité

Brevet européen : une bonne nouvelle pour le MEDEF

L’adoption du brevet unique pour l’innovation était attendue depuis longtemps dans la simplification et pour l’accessibilité par les TPE-PME souhaitant se protéger et s’exporter en Europe.

Le Medef a tenu ce mardi a souligné qu’il s’agissait d’une bonne nouvelle » et s’est félicité de l’accord. L’organisation patronale y voit « une bonne nouvelle pour la création et l’innovation mais aussi pour l’Europe » et a tenu a précisé que « Cette décision était attendue depuis des années par les entreprises »

Un signal fort

Ne cachant pas son contentement, le MEDEF par l’intermédiaire de sa présidente, Laurence Parisot, a ainsi déclaré qu’il s’agissait d’un signal fort « que les décideurs européens, quand ils en ont la volonté politique, peuvent donner à nos entreprises, en particulier aux PME, les moyens de lutter à armes égales face à leurs concurrents internationaux »

Une raison logique de félicitation

Ce brevet unique européen va en effet permettre de renforcer la protection des inventions dans l’Union européenne (UE) et de réduire considérablement les couts de dépôt notamment grâce à la prise en charge des frais de traduction pour les TPE-PME.

Le bémol de l’Espagne et l’Italie

Si presque tous les pays ont de l’Union Européenne ont acceptées puisque 25 des Etats de l’UE sur les 27 participeront, l’Italie et l’Espagne ont quand à elle refusé d’y prendre part pour protester sur les trois langues sélectionnées: l’allemand, l’anglais ou le français.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer