Actualité

Brésil : Rousseff contre la diminution des droits sociaux

La présidente brésilienne, Dilma Rousseff, s’est exprimée lors d’une conférence devant le MEDEF au deuxième jour de sa visite en France en tant que chef d’Etat du Brésil. Lors de cette conférence, elle a ainsi déclaré que la « réduction des dépenses, la politique monétaire exclusive et la diminution des droits sociaux, ne constituent pas une réponse à la crise ».

Croissance rime avec distribution des richesses ?

Dilma Roussef estime ainsi que pour qu’il y ait croissance, il demeure nécessaire d’avoir de la « création d’emploi » et « la distribution des richesses »,
Elle s’est permise d’ajouter « Nous savons de quoi nous parlons » et de précisé son pays avait eu « une grave expérience » pendant « deux décennies de récession ». Pour elle, l’économie doit reprendre sa route puisque « Comme le Fonds monétaire international (FMI) le reconnaît lui-même aujourd’hui, l’austérité provoque plus de récession et plus de chômage »

Le renforcement des relations désiré

La chef de l’Etat Brésilien a plaidé pour un renforcement des relations bilatérales estimant qu’il existe un véritable « potentiel entre les deux pays »

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page