Actualité

bpifrance et le Qatar, même combat !

Hier, lors des Assises de l’entrepreneuriat, François Hollande a annoncé la création de nouveaux dispositifs afin de soutenir la création d’entreprise dans les banlieues.

Le président de la république souhaite inciter les jeunes des cités défavorisées à s’intéresser à l’entrepreneuriat. « Une création d’entreprise, c’est aussi avoir une chance de plus d’accéder à la promotion sociale », a-t-il expliqué. Pour cela, il s’appuie sur deux outils d’investissement : la banque publique d’investissement et le fonds de 50 millions d’euro investi par le Qatar.

A cette occasion, bpifrance va élaborer un instrument entièrement dédié à soutenir financièrement ce projet. Cette dernière n’est pourtant pas la seule à miser sur l’entrepreneuriat dans les banlieues. Cela va faire plus d’un an que les qataris s’y intéressent.

En effet, suite à la demande de l’Association nationale des élus locaux de la diversité (Aneld), l’émir Cheikh Hamad al-Thani a accepté d’investir prés de 50 millions d’euros dans le développement de projets portés par des jeunes issus des quartiers défavorisés. A ce propos, le chef de l’état a déclaré : « Il nous revient de faire tomber les barrières sociales, culturelles, géographiques, psychologiques, financières, pour que la création d’entreprise soit, si je puis dire, démocratisée ».

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page