Actualité

BPI France se met à faire des économies

BPI France n’échappe pas à la crise ! Le 22 avril 2013, au Conseil d’Administration, Nicolas Dufourcq, directeur général de bpifrance, a présenté un nouveau projet immobilier. L’objectif ? Une centralisation des équipes et des économies.

Implantation du siège à Maisons-Alfort, et regroupement des équipes franciliennes à Richelieu-Drouot :

Le siège de BPI France devrait être implanté à Maisons-Alfort dans les locaux actuels d’OSEO. Le Comité Exécutif et le Directeur Général y auront leurs bureaux.
Du côté de Richelieu Drouot, à Paris, devraient être regroupés toutes les équipes métiers parisiennes de bpifrance qui étaient jusqu’alors divisés dans trois immeubles parisiens différents : dans le 9ème (rue Joubert) et le 7ème arrondissements (rue de l’Université et rue de Lille).

Une économie de 1,5 millions d’euros par an :

La location de ces nouveaux locaux permettrait une économie de 1,5 millions d’euros par an (sur 5 ans), par rapport aux trois anciennes implantations des équipes concernées.

Les travaux d’aménagement, de 2,1 millions d’euros, seront pris en charge par le propriétaire.

Lors de la présentation du projet, Nicolas Dufourcq a rappelé : « Il était essentiel à la fois d’être le plus économe possible pour les fonctions support et de management et de rapprocher le plus possible les équipes franciliennes qui sont au service des clients des bureaux de ceux-ci. Avec ce schéma, qui demande encore à être définitivement approuvé, nous remplissons ces deux objectifs et économiserons 1,5 million d’euros par an. »

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page