Actualité

Banque Publique d’Investissement : Moscovici versus Montebourg

Par leurs ministères, le Redressement Productif et l’Economie,
Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg ont pour mission d’associer au mieux
leurs efforts dans la mise en place de la BPI, outil de financement des PME.
Cette collaboration ne se fait cela dit pas sans heurts.

Un lancement unilatéral

Le 26 juin, date à laquelle la mission préparatoire de la
BPI a été lancée, c’est sans le concours d’Arnaud Montebourg que Pierre
Moscovici a fait l’annonce du nouveau programme d’investissement et de
financement de PME. S’en est ensuivi une passe d’armes et des enchères sur la
date de mise en place de la BPI. Le cabinet d’Arnaud Montebourg a avancé cette
date de début 2013 à fin 2012, puis celui de Pierre Moscovici à l’automne 2012.
Pourtant, selon le gouvernement, rien n’a été décidé.

Bataille d’ego ou divergence de vues ?

Il
apparaît nettement que la vexation initiale n’est plus déterminante. Les deux
ministres ont déjà exprimé leur désaccord à l’occasion du conseil des ministres
le 7 juin dernier.  En cause : la
nature organisationnelle de leur futur projet commun. Arnaud Montebourg aurait
d’ailleurs lancé à son collègue de Bercy qu’il ne voulait en aucun cas d’un
« mammouth étatique centralisé ». Si Moscovici prône une direction à
l’exemple du Fonds Stratégique d’Investissement (FSI), Arnaud Montebourg
souhaite voir la gestion confiée à Oséo et à ses 22 commissaires du
redressement productif.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page