Autres méthodesBusinessCréer

Balibart lève 400 000 euros

La start-up Balibart a récemment réussi une levée de fonds de plus de 400 000 euros auprès de business angels. Un record pour une start-up en plein développement et qui risque fort de faire parler d’elle dans les mois et les années à venir. Quelles sont les raisons de ce succès Made in France ? Pourquoi ce projet de start-up a véritablement le vent en poupe auprès de nombreux investisseurs et business angels ?

Un projet ambitieux et original

La start-up Balibart, fondée par Maxime et Adrien, deux jeunes étudiants qui se sont rencontrés sur les bancs de l’école, a pour ambition de donner la possibilité à des artistes, des illustrateurs, des photographes et des créatifs de tous horizons de bénéficier d’un service unique disponible sur Internet afin de vendre leurs créations et ce sans avoir à s’occuper de la production ou de l’aspect logistique. Une véritable plateforme connectée pour aider les artistes à se faire connaître de tous les amateurs d’art. Une idée brillante et qui a séduit des business angels français qui pensent véritablement avoir flairé le bon coup !

Un collectif d’entrepreneurs réuni autour de la jeune pousse

Aujourd’hui, les deux jeunes entrepreneurs et fondateurs de Balibart peuvent donc compter sur le soutien de plusieurs chefs d’entreprise reconnus parmi lesquels : Olivier Bernasson (fondateur du site Pecheur.com), Olivier Legrain (ancien Président de l’entreprise Materis et Thérapeute), Albane Rouvière & Tristan Vyskoc (co-fondateurs de la société Ready Art), Frederic Millet & Sébastien Le Page (co-fondateurs du fonds d’investissement Nighthawk Investment AG), Nicolas du Rivau (associé chez Linkers), Yann Grolimund (DAF chez Vinci Constructions), Stéphane Weisbecker (entrepreneur reconnu dans l’Hexagone), Emmanuelle Bayard Myon (entrepreneuse), Laetitia Fouquet (entrepreneuse Dr Sport, Consumer Inside, ex-McKinsey) et tant d’autres… Tous ces entrepreneurs ont activement sollicité la levée de fonds de 400 000 € pour venir en aide aux jeunes créateurs.

Aujourd’hui, Balibart c’est plus de 300 artistes internationaux répertoriés sur la plateforme depuis la création de la start-up en 2014, le 2e Prix du « Meilleur Potentiel » obtenu à un concours lancé par l’incubateur d’entreprise de la prestigieuse école de commerce HEC, un chiffre d’affaires de plus de 150 000 € en 2015 mais aussi plus de 10 000 shops prévisionnels ouverts à l’horizon 2017 et un chiffre d’affaires prévisionnel de 400 000 €.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer