Actualité

Ayrault :

Interrogé jeudi soir sur France 2, le Premier ministre annonce une « mobilisation générale » pour lutter contre le chômage et sait que le gouvernement ne pourra pas continuer à accuser l’héritage de Sarkozy trop longtemps.

Seize mois consécutifs de montée du chômage ! Voilà ce qui inquiète les Français. Et le cap fatidique des 3 millions de chômeurs passé mercredi n’arrange rien.  Jeudi soir sur France 2, interrogé dans l’émission Des paroles et des actes, Jean-Marc Ayrault a reconnu : « C’est terrible comme situation, cela fait seize mois que le chômage augmente, pas quatre mois. C’est la mobilisation générale, nous ferons tout notre possible ».

Mercredi soir, depuis New York, où il assistait à un sommet de l’ONU, François Hollande avait habilement ésquivé : « C’est une situation dont nous héritons ». Mais le ministre du Travail lui-même avoue que cette manière de se défausser ne pourra pas durer. Dès juin, Michel Sapin déclarait que « au bout de six mois, ça deviendra le bilan Hollande ».

122 100 chômeurs en plus depuis mai

Et quel bilan justement ! Depuis l’élection présidentielle en mai dernier, on compte 122 100 chômeurs en plus (deux fois plus que sur la même période en 2011). Les plans sociaux s’accumulent également, 87 000 emplois devraient disparaître d’ici 2013…

Dans un premier temps, le Premier Ministre a déployé les mesures classiques dans ce genre de situation : contrats aidés, plus d’emplois publics subventionnés… Mais ça ne pourra pas avoir d’effet durablement. Et, malgré la promesse de François Hollande au début du mois, ça ne suffira pas à « inverser la courbe dans un an ».

Jean-Marc Ayrault a déclaré qu’il souhaite « se fixer des objectifs ambitieux », et qu' »il faut relancer la croissance »

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page