Actualité

Axelle Lemaire entend faciliter l’accès aux financements pour les start-ups

En se rendant à Las Vegas, la secrétaire d’état au numérique Axelle Lemaire entreprend un projet de charte dans l’appui du gouvernement aux activités françaises par la mobilisation du réseau national de la French Tech. 

D’après une interview accordée à nos confrères des Echos, la ministre affirme que cette action a pour objectif d’apporter le soutien officiel du gouvernement aux entreprises françaises. De plus, la seconde édition de la French Tech s’efforcera de créer un écosystème d’innovation ouvert par lequel les start-ups et les grands groupes seront à même de travailler ensemble. 

Comment réaliser ce projet ?

Axelle Lemaire a affirmé que le projet avait pour rôle de faciliter l’accès des commandes et des financements aux start-ups, que ce soit dans le domaine public ou privé. Concernant le public, un décret sur les achats publics innovants devrait être mis en place. Une action dont le but serait d’assurer une relation à long terme entre les start-ups et l’Etat. Quant au privé, il faudra inciter les grands groupes à collaborer avec les start-ups par le biais des fonds « corporate venture ».

Répondre aux inquiétudes des investisseurs étrangers

Afin d’alléger les craintes des investisseurs étrangers, Axelle Lemaire n’a pas hésité à rappeler que des réductions de charges ainsi que la pérennisation du crédit impôt recherche ont été mis en place. De même, la ministre rappelle la création du crédit d’impôt innovation et du statut de jeunes entreprises innovantes qu’il est important de mettre en valeur à l’étranger. La simplification des démarches administratives est également un argument mis en avant par la ministre, qui n’hésite pas à rappeler que la France possède les « meilleurs ingénieurs du monde et un turnover moins élevé que dans la Silicon Valley. »

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page