Appel pour l’entrepreneuriat dans la culture

Depuis plusieurs décennies, la France arrive en queue de peloton mondial pour ses performances entrepreneuriales. Elle fait parti des grandes puissances mondiales mais paradoxalement, la part d’entreprises employant des salariés reste dramatiquement faible et celles qui survivent se développent, en moyenne, très peu.

En comparant notre tendance avec celles de pays comme l’Allemagne ou les Etats-Unis, nous n’aurions aujourd’hui peu voire plus de chômage, ni de problème d’endettement et peut être surtout un commerce extérieur excédentaire si nous avions eu tendance à créer plus d’entreprises et donc à valoriser nos entrepreneurs.

Un problème de représentations et de culture ? 

En France, l’entrepreneuriat a vivement manqué d’encouragement et de moyens et même si des efforts ont été faits et que l’on peut saluer. Elle ne vit en grande partie aujourd’hui que du produit de l’héritage.

Un terreau pourtant fertile

Notre territoire possède cependant de nombreux atouts comme le souligne Parrainer la croissance : « territoires attractifs, individus compétents, technologies et des services que nous pouvons créer ou développer ».

Des améliorations nécessaires

Pourtant certains freins demeurent comme une fiscalité qui doit devenir lisible et stable mais également encourager l’engagement des créateurs et des investisseurs, en particulier dans les phases d’émergence et de croissance. 

Mais c’est toute la culture qui doit changer et se modifier vers une culture du projet avec un engagement de ceux qui ont des compétences et des moyens. Ce changement doit être accompagné sur le terrain et dans l’ouverture internationale de nos entreprises.

Formulaire de l’appel 

Parrainer la croissance et Dynamique Entrepreneuriale vous invite donc à remplir l’appel pour promouvoir l’entrepreneuriat : Cliquez sur ce lien pour remplir le formulaire.

Ceci vous permettra d’être convié à participer à la rédaction de la « Charte pour l’Entreprenariat »

Premiers signataires :
• Hervé Azoulay, engagé pour la réforme de l’Etat et des administrations
• Patrick Cadel, engagé dans le renouvellement du tissu économique de la Bretagne
• Olivier Dabin, engagé en faveur du développement économique local
• Delphine Filloux, engagée en faveur de l’entreprenariat féminin
• Alain Granier de Lilliac, engagé pour le développement des talents individuels et collectifs
• François Héry, engagé dans l’accompagnement des jeunes entreprises innovantes
• Emmanuel Hussenet, engagé pour un livre au service du sens et de l’action
• Alain Ilhe, engagé pour la réforme du financement et de l’accompagnement de la création d’entreprise en France
• Denis Jacquet, déterminé à démontrer à la société qu’elle peut compter sur ses entrepreneurs pour raviver la fierté de tout un peuple à réussir ensemble
• Hervé Lassalas, engagé dans l’accompagnement des jeunes entrepreneurs
• Corinne Prévitali, engagée dans l’accompagnement de l’innovation en réseau
• Laurent Stéphan, engagé dans la relocalisation d’activités industrielles
• Frédéric Tavéra, engagé pour le développement de projets intrapreneuriaux
• Laurent Benveniste, engagé dans la modernisation de notre approche de l’économie et de l’emploi

Quitter la version mobile