[Économie] L’APCE est finalement sauvée et reprend ses activités

Cela fait plusieurs semaines que l’Agence Pour la Création d’Entreprises est ballotée entre cessation et reprise de ses activités. Finalement, à la suite du dernier conseil d’administration en date du 29 avril, la reprise des activités à été votée et l’option du dépôt de bilan a été écartée.

Des solutions ont été apportées

Alors que Bercy avait mis le dossier de l’APCE en haut de la pile, le sort de l’agence n’avait pas encore été décidé avant hier. Maintenant, c’est chose faite. L’agence ne mettra pas la clé sous la porte, l’actuelle présidente Frédérique Clavel ne partira pas, et surtout, le commissaire aux comptes a levé la procédure d’alerte permettant la reprise des activités de l’APCE.

Mercredi 30 avril aura lieu un nouveau conseil d’administration qui aura pour but d’élire un nouveau président et d’accueillir un nouvel arrivant de taille au conseil d’administration : la Caisse des Dépôts et Consignation (CDC).

Le journal Les Echos rapporte que des discussions se poursuivent pour augmenter le périmètre de la nouvelle gouvernance de l’agence dont Pôle emploi pourrait faire parti.

De nouveaux acteurs

Alors que l’Etat avait annoncé un désengagement partiel de sa contribution, il devenait indispensable de définir qui seraient les nouveaux intervenants de l’APCE. Finalement, l’Etat, la CDC, les chambres de commerce, des métiers et de l’artisanat ainsi que l’ordre des experts comptables ont pu se mettre d’accord pour «définir et mettre en œuvre un projet pluriannuel qui assure la pérennité de l’agence » selon un communiqué du conseil d’administration du 29 avril.

Le rapport rédigé par Dominique Restino et Thierry Bert, commandé par le gouvernement au sujet de l’agence, fin janvier 2014, a permis de mettre en place ce projet qui s’étendra sur la période 2014-2017.

Ce rapport préconisait le maintient de l’Etat dans le fonctionnement du site internet, même minime, car il est un outil aujourd’hui indispensable aux porteurs de projet. Les deux protagonistes appuyaient le fait que la qualité du site de l’agence apportait une aide incontournable aux créateurs d’entreprise et notamment aux auto-entrepreneurs. A titre de comparaison, le site de l’APCE est autant visité que le ministère de la défense pour se placer à la 11eme place des sites gouvernementaux les plus visités.

Le financement de l’agence qui était actuellement composé à seulement 48% de fonds propres devrait quant à lui augmenter grâce à une nette augmentation de publicités sur le site internet.

Quitter la version mobile