Adrenaline Hunter lève 600 000 euros pour devenir leader du tourisme outdoor

La start-up française Adrenaline Hunter, qui propose de réserver en ligne des séjours de sports extrêmes, vient de clôturer ce 30 mars un nouveau tour de table de 600 000 euros. Ayant pour but de les placer numéro un mondial dans leur domaine, cette deuxième levée de fonds, réalisée auprès d’investisseurs historiques, devrait les aider à gagner l’international.

La start-up de l’extrême

Créée par Maud Mathe et Philippe Bichet avec le soutien de Denis Fayolle, serial entrepreneur et cofondateur de La Fourchette, la start-up Adrenaline Hunter permet de réserver une initiation, un stage ou un séjour de sport extrême en un clic. Frustrés par le manque d’informations dans ce domaine, les deux fondateurs de l’entreprise s’associent en mai 2016 pour mettre cette plateforme en place. Pionnière dans son domaine, Adrenaline Hunter propose des séjours aux quatre coins du monde, organisés en six catégories : Eau, Neige, Urbain, Terre, Air et Crazy. Alors qu’elle réalise en moyenne 25% de croissance mensuelle, Adrenaline Hunter prévoit de devenir leader mondial dans la réservation en ligne de sports extrêmes et activités outdoor.

Une deuxième levée de fonds intermédiaire

Après un premier tour de table de 600 000 euros en 2016, l’entreprise boucle ce 30 mars un financement intermédiaire du même montant, ce qui porte à 1,2 million d’euros la somme totale investie dans la start-up depuis sa création. Effectuée auprès des investisseurs privés Charles Dunston (Chronoresto), Philippe Yonnet (Search Foresight), Armand de Milleville (ex-American Express), Pascal Quiry et Yann Le Fur (professeurs de finance à HEC et co-auteurs du Vernimmen), sa première levée de fonds en 2016 lui avait notamment permis d’embaucher quatorze personnes de sept nationalités différentes. Ce deuxième tour de table, pour lequel trois nouveaux business angels se sont ajoutés aux investisseurs historiques de l’entreprise, doit servir l’objectif d’expansion internationale de l’entreprise (en attendant un troisième tour prévu pour l’été 2017, ndlr). Avec 67% de sa clientèle à l’étranger, cet élargissement constitue l’un des buts premiers de cette rentrée d’argent.

Quatre axes de développement

Grâce à cette levée de fonds, la start-up espère voir sa liste de destinations s’allonger. Elle propose aujourd’hui 2600 offres vers 48 pays et a l’intention de doubler ce nombre d’activités. L’entreprise compte aussi se tourner vers l’innovation technologique : optimisation de l’application mobile via de nouvelles fonctionnalités et développement d’un algorithme prédictif pour indiquer des activités qui varient en fonction de la météo sont prévus. Adrenaline Hunter souhaite également développer une stratégie « Yield ». Pour ce faire, elle compte s’équiper d’outils de gestion des prix afin de permettre aux fournisseurs d’équipements sportifs partenaires de réaliser des publicités ciblées, stratégie qui devrait aider l’application à remplir les périodes creuses. Au niveau des fonctionnalités mobiles à venir, Adrenaline Hunter envisage d’instaurer un système de géolocalisation permettant aux utilisateurs de trouver l’activité extrême ou outdoor la plus proche.

Exit mobile version