Actualité

[Économie] L’activité du secteur privé s’est redressée en France en août

Le cabinet Markit a réalisé son enquête mensuelle auprès des directeurs d’achats. Cette fois-ci, les résultats révèlent que l’activité du secteur privé en France a atteint son plus haut niveau, et ce, depuis 4 mois. Les chiffres démontrent qu’effectivement, le mois d’août se montre plus que fructueux pour ce secteur et parvient à le hisser à un degré croissant, comparé aux précédents mois. D’ailleurs, l’indice flash composite PMI le confirme. Explications.

L’activité du secteur privé en France revue à la hausse

Rob Dobson, économiste à Markit nous parle de ce redressement : « L’économie de la zone euro affiche une progression stable en août, la région semblant connaître un nouveau rebond après l’annonce des chiffres décevants du PIB de la zone de la monnaie unique. » Le fait que l’indice PMI (Purchasing Managers Index, renvoie à l’indice des directeurs d’achat), indicateur composite de l’activité manufacturière d’un pays, dépasse le seuil des 50 points, cela indique un signe progressif de l’activité du secteur privé français.

Après les 49,4 points relevés du mois de juillet, cette hausse annonce de bonnes retombées pour le futur du secteur. À savoir que l’indice a été calculé sur la base d’environ 85% du nombre habituel de réponses de chefs d’entreprises français. Il semble donc que cette enquête se différencie des autres et que derrière cette moyenne se cacheraient certaines spécificités dépendantes des secteurs.

Une rechute liée à la compétitivité présente sur le marché

« Une légère expansion du secteur des services, secteur prédominant de l’économie en France, compense en août la faiblesse actuelle de l’industrie manufacturière », ajoute Jack Kennedy, lui aussi économiste chez Markit. Après déjà deux trimestres sans la moindre trace de croissance, l’économiste déclare que ces données viennent fortifier la perspective d’une stagnation du produit intérieur brut au troisième trimestre.

Pour revenir à l’industrie manufacturière, nous apprenons que le secteur s’est encore replié avec 46,5 points contre 47,8 en juillet dernier. Même si le redressement des activités du secteur privé annonce de bonnes choses, il se trouve que le cabinet Markit préconise toutefois une rechute surtout avec la compétitivité présente sur le marché- où les prestataires se voient obligés de baisser leurs tarifs.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page