Actualité

Accord sur l’emploi : la copie du gouvernement enfin approuvée

Le ministère du Travail a rendu enfin la version définitive de l’avant-projet de loi sur la sécurité de l’emploi, après un mois de négociation entre plusieurs organisations syndicales (CFDT, CFE-CGC, CFTC) et patronales (Medef, CGPME, UPA). Ce texte, qui reprend l’accord signé du 11 janvier, prévoit notamment de renforcer la protection des salariés tout en donnant plus de souplesse aux patrons.

Après le coup de gueule médiatique de la présidente du Medef, Laurence Parisot, jeudi dernier, la représentante du patronat a reconnu que la traduction de l’accord était « satisfaisante », tout en gardant une « vigilance très grande sur la suite des opérations », puisqu’« il y a encore beaucoup d’étapes à franchir ». Quant à Patrick Pierron (CFDT), ce dernier est également « satisfait » de ce projet de loi qui, selon lui, « reprend la lettre et l’esprit de l’accord », notamment la création de « nouveaux droits à la formation, d’une complémentaire santé pour tous et de droits rechargeables à l’assurance chômage ».

Par ailleurs, le président François Hollande s’est également réjoui de cet accord qui va permettre, dans le cas des licenciements collectifs (obligation, au choix, d’un accord collectif majoritaire validant le plan social ou d’une homologation par l’administration), de « renchérir un certain nombre de licenciements ou […] faire en sorte que la précarité soit combattue davantage qu’elle ne l’est aujourd’hui ».

En revanche, les non-signataires de l’accord du 11 janvier (CGT et FO) ont appelé à manifester le 5 mars et «déploré une transposition fidèle des aspects les plus dangereux de l’accord».

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page