A la rescousse des cédants de PME !

En Ile-de-France, 223 000 entreprises ont un dirigeant qui atteindra l’âge de la retraite au cours des dix prochaines années. Ce sont donc 60 000 emplois salariés environ qui se trouveraient chaque année menacés par la disparition de leurs entreprises, faute de repreneurs. Ces entreprises pourraient disparaître et perdre le savoir-faire liée aux départs de dirigeants expérimentés.

Pour les moyennes et grandes entreprises (plus de 50 salariés), la transmission est différente,
Elle est résolue avant, ou au moment du départ en retraite du dirigeant, soit par une succession en interne, soit par l’arrivée d’un chef d’entreprise extérieur, qui bien souvent possède une expérience conséquente en tant que dirigeant. Ces entreprises, lorsqu’elles sont en bonne santé économique, sont convoitées par de nombreux repreneurs.

La cession d’une entreprise est un processus complexe et long, elle doit se préparer bien en amont. Le dirigeant d’entreprise doit continuer à investir pour son entreprise et , réaliser un audit juridique ou financier. Ensuite, il faut fixer le prix adéquat et organiser la transmission sur les plans juridique et comptable. Enfin, il faut trouver le ou les repreneurs, ce qui s’avère être une démarche dont la durée est difficilement prévisible. Céder au bon moment est un élément-clé : la période adéquate est celle où la (conjoncture du marché, situation de l’entreprise,…) est optimale pour vendre au meilleur prix, quitte à céder de façon anticipée par rapport au moment envisagé.

Parmi les 223 000 entreprises dont le représentant légal a 55 ans ou plus, 62,7 % sont des entreprises de services), de commerce (commerce de détail, commerce de gros et commerce automobile) soit 24,0 % des entreprises. La construction et l’industrie représentent respectivement 8,2 % et 5,1 % de ces entreprises. Cela implique que l’enjeu de la transmission d’entreprise est proportionnellement plus important en termes d’emplois ces entreprises.

Les entreprises les plus recherchées par les repreneurs sont celles ayant un effectif entre 10 et 49 salariés. Or, parmi les entreprises susceptibles d’être transmises durant les 10 prochaines années pour cause de départ en retraite du dirigeant, seulement 5,9 % d’entre elles possèdent une telle taille. La majorité des entreprises dont le dirigeant a 55 ans ou plus ont peu de salariés (aucun salarié pour 63,2 % d’entre elles et de 1 à 5 salariés pour 25,8 %), ce qui est à l’image de la répartition des entreprises d’Ile-de-France.

Pour leur permettre de poursuivre leurs activités et préserver leurs emplois, de nombreux dispositifs d’aide et de mise en relation entre dirigeants cédant leurs entreprises et des repreneurs potentiels ont été créés. Par exemple, les Chambres de commerce et d’industrie de Paris Île de- France se sont constituées en un réseau, « Passer le relais », pour accompagner plus efficacement les cédants et les repreneurs d’entreprises de tous secteurs d’activité, depuis la phase de réflexion jusqu’à la transmission finale de l’affaire.

Exit mobile version