53% des auto-entrepreneurs vivent grâce à leur revenu

Selon le 9e Observatoire de l’auto-entrepreneur, réalisé par Opinion Way pour l’Union des auto-entrepreneurs (UAE) et la Fondation Le Roch-Les Mousquetaires, dévoilé ce jeudi, 53% des auto-entrepreneurs jugent indispensable leur revenu tiré de leur activité

Ainsi pour 23% des auto-entrepreneurs (dont 28% de chômeurs), ce revenu est leur revenu principal alors que pour 30% d’entre eux, il s’agit d’un « revenu complémentaire et indispensable ».

Pour les 47% restants :
– 19% d’entre eux estiment qu’il s’agit d’un revenu complémentaire « mais pas indispensable »
– 23% qu’il est « secondaire pas indispensable »
– 5% ne se prononcent pas.

La part dans les revenus

Ces revenus représentaient pour :
– 35% des personnes interrogées, de 1% à 9% de leurs revenus de leur foyer (allocations comprises), pour
– 36%, de 10% à 49%
– 19%, de 50% ou plus des revenus.
– 10%, aucun revenu.

Le régime de l’auto-entrepreneur

Instauré depuis 2009 sous Hervé Novelli, ce régime s’adresse aux salariés, chômeurs, retraités ou étudiants désirant développer une activité à titre principal ou complémentaire pour accroître leurs revenus.
Ce régime de « lancement » permet également de tester son activité grâce à des démarches simplifiées et un régime fiscal avantageux.

Peu de revenus pour les auto-entrepreneurs

L’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) avait montré que la majorité des auto-entrepreneurs ne dégageait pas de revenu stable et conséquent de leur activité puisque seul 25% d’entre eux étaient parvenus à avoir un revenu et que dans 9 cas sur 10, le niveau de rémunération était inférieur au SMIC. Ainsi sur le 328 000 auto-entrepreneurs recensés en 2009, seulement 79 000 tiraient des revenus

L’étude a été réalisée auprès d’un échantillon de 1.121 créateurs d’auto-entreprise, représentatif des auto-entreprises créées il y a plus de 6 mois (entre le 1er janvier 2009 et le premier trimestre de 2012). Les auto-entrepreneurs ont été interrogés par téléphone du 28 novembre au 3 décembre. La représentativité de l’échantillon a été assurée par un redressement en termes de secteurs d’activité et de régions.

Exit mobile version