Un type de management qui allie une parfaite maîtrise de soi et respect des autres

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     17/10/17    
type management allie parfaite maitrise soi respect autres

Si manager à la cool peut induire de nombreux effets positifs, cela peut également compromettre la crédibilité du dirigeant aux yeux de ses salariés et, de fait, le fonctionnement de l’entreprise elle-même. Retour sur les erreurs de management à éviter mais également les solutions pour y remédier.

L’absence totale de distance hiérarchique. 

Vouloir faire plaisir à tout le monde, c’est bien mais ce n’est pas l’apanage du manager en matière de management. Constamment au service des autres, vous conseillez, résolvez chacune des difficultés dès que vous le pouvez, écoutez les soucis personnels de vos salariés… Un tel comportement a pour conséquence l’abolition de la distance hiérarchique nécessaire entre vous et vos salariés. Abusant de votre temps, ils ont tendance à ne plus vraiment vous respecter. En vous montrant trop disponible ou en entretenant des relations qu’on pourrait presque qualifier de copinage, vous en oubliez même de vous investir sur des dossiers majeurs ou de penser à l’avenir de votre entreprise. Pour éviter de se retrouver dans ce genre de situation, sachez dire « non », ne vous laissez pas dérouter de vos réels objectifs et fixez ceux de vos salariés tout en continuant à les motiver.

Être trop laxiste envers ses salariés. 

À force de ne pas relever les relâchements de vos salariés telles que des retards à répétition, des ­moments de mauvaise humeur, des pauses à rallonge ou même du travail parfois approximatif ou bâclé, les résultats risquent de baisser, aussi bien au niveau de la qualité que de la quantité. Responsabiliser est une excellente pratique mais se montrer trop laxiste se révèle néfaste. Les salariés rigoureux risquent également de perdre toute motivation ou de crier à l’injustice quand ils voient certains travailler avec désinvolture sans en être réprimandés. Ainsi, fixez des règles collectives pour l’ensemble de vos salariés telles que pour la ponctualité et assurez-vous qu’elles soient respectées.

Un dirigeant qui paraît nonchalant. 

Rester zen peut se révéler une bonne chose pour apaiser les conflits ou diminuer le stress présents au sein de votre entreprise. Calme, vous dédramatisez et pouvez prendre plus de recul sur la situation. Le problème demeure que vous pouvez facilement en déconcerter plus d’un. Certains salariés, eux stressés, peuvent ne pas comprendre votre attitude trop zen et interpréter cela comme du laisser-aller et du désengagement. Si vous forcer à changer de caractère n’est pas utile, exposer ses priorités et projets à vos équipes reste une manière de démontrer que votre implication n’est pas des moindres. N’oubliez pas que rechercher la reconnaissance de vos salariés n’est pas votre objectif mais de développer l’entreprise pour pouvoir leur donner une meilleure rémunération fera de vous un leader respecté. 

Ne pas faire valoir ses convictions. 

Une autre erreur quand on parle de management à la cool serait de ne quasiment jamais donner son avis ou contredire ceux d’autrui. Valoriser les idées des autres lorsqu’elles s’avèrent pertinentes reste essentiel mais il ne faut pas en faire systématiquement des consensus. Ne vous laissez aucunement marcher sur les pieds et n’allez pas contre vos propres idées, car vous prenez le risque de paraître incompétent. Au contraire, exprimez vos propres convictions, arguments à l’appui. Gardez à l’esprit qu’accepter la confrontation et contester certaines décisions font partie de vos fonctions.Si un salarié, à titre d’illustration, remettait en cause l’embauche d’un autre salarié, avait tendance à trop dépenser l’argent de l’entreprise par rapport à son budget ou priorisait des missions moins importantes que d’autres, vous vous devrez de faire valoir votre autorité.

Se montrer trop décontracté. 

Certes, adopter une attitude, un look décontracté et être à l’aise au bureau peut faciliter les échanges avec vos salariés. Entre le jean, tee-shirt et l’emploi du tutoiement, un certain malaise peut toutefois s’instaurer entre vous et certains de vos salariés. Vous risquez de vous décrédibiliser aux yeux de ces derniers, ce qui risque d’engendrer un sentiment de crispation au sein des équipes qui ne vous trouvent pas légitime au poste de dirigeant. Autrement dit, soignez un minimum votre apparence, votre langage, sans pour autant vous imposer trop de contraintes ou de rigueur. L’idée demeure de trouver un juste milieu. Faites néanmoins bien attention : vous allez engager des personnes pour leurs compétences à développer un secteur de votre entreprise mais non pas une apparence qui finalement se révèlerait aussi stéréotype que l’était la tenue classique.

Donnez une note à cet article