Top 5 des entrepreneurs qui ont été trahis par leurs collaborateurs

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     05/08/15    
top entrepreneurs qui ont ete trahis par collaborateurs

Le développement d’une entreprise n’est jamais facile, et des tensions peuvent se faire jour entre collaborateurs. Ces difficultés vont parfois jusqu’à la trahison d’un des fondateurs, sacrifié au nom des intérêts supérieurs de l’entreprise. Quels sont donc les principaux dirigeants à avoir été trahis par leurs collaborateurs ?

Steve Jobs

Cofondateur d’Apple en 1976, Steve Jobs est évincé de sa propre entreprise en 1985. En désaccord avec John Sculley, qu’il avait lui-même recruté au poste de directeur général, il souhaite alors favoriser le développement du Macintosh au détriment de l’Apple 2. Le conseil d’administration tranche en faveur de Sculley qui préconise la stratégie inverse. Muté puis finalement mis à l’écart, Steve Jobs part fonder l’entreprise NeXT avant de revenir diriger Apple alors au bord de la faillite en 1997, avec le succès que l’on connaît.

Eduardo Saverin

Cet étudiant d’Harvard, ami de Mark Zuckerberg, fonde avec lui Facebook en 2004. Associé à hauteur de 30% du capital, Eduardo Saverin est également le premier directeur financier de Facebook. Il voit cependant ses parts être subitement réduites à moins de 10% dès lors que la société prend de l’essor, puis est évincé et retiré de la liste des cofondateurs du site. Il intente par la suite un procès à Mark Zuckerberg, réglé finalement à l’amiable : il est reconnu comme cofondateur de Facebook, et obtient un dédommagement se chiffrant à plusieurs millions de dollars.

Noah Glass

Le site de micro-blogging Twitter a été créé en mars 2006 par quatre associés, Jack Dorsey, Biz Stone, Evan Williams et Noah Glass, travaillant tous au sein de la start-up Odeo fondée par les deux derniers. Six mois plus tard, Noah Glass est évincé de la société par ses associés : un comble, quand on sait qu’il est l’inventeur du nom Twitter ! Souhaitant développer le site selon sa stratégie, Jack Dorsey parvient à convaincre Evan Williams d’œuvrer au licenciement de son ami. Noah Glass ne touche aucune compensation financière, mais négocie des années plus tard un fort dédommagement sous forme d’actions de la société.

Reggie Brown

Depuis 2013, une procédure judiciaire est en cours entre les trois membres fondateurs de l’application Snapchat, Evan Spiegel, Bobby Murphy et Reggie Brown. En 2011, les trois amis sont étudiants à Stanford quand Brown propose de développer un programme permettant de s’échanger des photos éphémères. Spiegel et Murphy le trahissent pour créer Snapchat sur ce principe, en se répartissant le capital à hauteur de 60 et de 40%. Brown attend deux ans pour intenter une action en justice, qui a tout lieu d’aboutir à un juteux accord à l’amiable.

Francis Lelong

Les entreprises américaines n’ont pas le monopole des trahisons, comme le prouve la démission forcée du cofondateur et PDG de Sarenza Francis Lelong. Il crée en 2005 cette entreprise spécialisée dans la vente en ligne de chaussures avec ses deux associés, Yoan Le Berrigaud et Frank Zayan. L’année suivante, il sollicite deux fonds de capital-risque pour financer le développement de l’entreprise. En 2007, les fonds souhaitent obtenir son éviction pour le remplacer par Stéphane Treppoz. Les deux cofondateurs acceptent pour conserver cet appui financier, et obtiennent le renvoi de Francis Lelong par le conseil d’administration.

Donnez une note à cet article