Ces start-up à la conquête du marché de la maison connectée

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     16/11/18    
start up conquete marche maison connectee

L’ère du numérique et des nouvelles technologies a complètement bouleversé les habitudes de chacun à travers le monde, dans de nombreux secteurs comme la santé, le commerce ou encore l'éducation. Le logement a également été touché avec la domotique, cet ensemble de techniques de gestion automatisée visant à assurer des fonctions de sécurité, de confort, de communication ou de consommation d'énergie. La maison devient alors de plus en plus intelligente et connectée pour servir au quotidien, des consommateurs avides de systèmes et produits qui facilitent leur vie. Le secteur de la maison connectée n'en finit plus de progresser d'année en année et des start-up en profitent pour partir à sa conquête et développent un tas de produits et de services innovants. Découvrez-en quelques-uns.

La FFD (Fédération Française de Domotique, ndlr) estime le marché français de la maison connectée à 1,6 milliard d'euros en 2017. Elle se base sur les chiffres de ventes des objets connectés pour la maison publiés en début d'année par l'institut d'études de marché et d'audit marketing, GfK (Gesellschaft für Konsumforschung, « société pour la recherche sur la consommation » en français, ndlr) à l’occasion du MedPi 2018, événement consacré au business Hi-Tech du retail, qui avait lieu à Paris, en avril dernier. D’après les prévisions du Statista Digital Market Outlook (rubrique sur l'économie digitale du portail de statistiques et d'études de marché Statista, ndlr), ce secteur devrait atteindre à l'horizon 2021, un chiffre d'affaires de plus de 2 milliards d'euros. La maison connectée représenterait 57 % des ventes globales de la domotique aujourd'hui et 42 % des Français et Françaises affirment savoir ce qu’est une maison connectée. Conformément à l'étude du site Immobiliare-Neuf.fr,  53 % des Français n’ont pas d’objets connectés dans leur maison, mais près de 63 % veulent s’en équiper et près de la moitié seraient intéressés par l’achat d’un logement pré-équipé de ces nouvelles technologies. Voici une sélection de deux jeunes pousses qui cherche à transformer votre maison.

Caspar.AI et ses maisons s'adaptant aux émotions et habitudes

Fondée en janvier 2015 par Ashutosh Saxena et David Cheriton, professeurs et chercheurs en informatiques, la start-up californienne Caspar.AI, prénommée auparavant The Brain of Things, a pour but de créer des maisons et appartements ayant la capacité de comprendre les émotions de ses occupants et de s'adapter constamment à ses habitudes ainsi qu'à ses attentions quotidiennes. Elle a ainsi développé une solution qu'elle a intégrée dans plusieurs de ses biens immobiliers construits et proposés à la vente. Les maisons sont munies d'une vingtaine de détecteurs de reconnaissance visuelle et sont alors capables de comprendre le contexte et de prévoir à l'avance, les besoins des habitants grâce à des technologies centrées sur le deep learning et l'intelligence artificielle. Elles collectent et analysent un ensemble de données, pour proposer un scénario adapté. En fonction de l'humeur de l'utilisateur et de l'endroit où il se situe, l'éclairage s'allume ou s'éteint et l'intensité se règle automatiquement. Rien qu'au son de la voix et selon la routine de l'occupant, le chauffage et la climatisation s'ajustent. L'habitation peut également activer la machine à café, allumer le grille-pain ou ouvrir les stores en fonction du temps et les refermer lorsque le soleil se met à éblouir intensément les occupants.

Swidget et sa solution rendant les habitations intelligentes

Les maisons du futur seront sûrement et totalement intelligentes dans quelques années. Mais une question subsiste : Comment faire pour intégrer la domotique dans des habitations qui existent déjà depuis des décennies ? La jeune pousse canadienne Swidget créée en 2017 par Lowell Misener et Chris Adamson a la solution pour les transformer en de véritables Smarthomes. Elle a ainsi conçu une prise électrique avec plusieurs inserts modulaires de différentes couleurs, capable de prendre le rôle d'un appareil connecté différent chaque jour, sur l'ensemble de la maison. Installée à l'aide du câblage existant, elle est capable de se connecter au réseau Wi-Fi et de fonctionner de manière totalement autonome. Les éléments insérés dans la prise la transforme alors en détecteur de mouvement qui informent sur des activités suspectes en cas d'absence, en bougie en diffusant un parfum et une lueur apaisante, en caméra pour surveiller les animaux et les enfants présents au domicile ou encore en capteur permettant de mesurer la température, le taux d'humidité et de monoxyde de carbone dans toutes les zones de la maison. Ces différentes fonctionnalités peuvent être contrôlées via une application installée sur un smartphone ou une tablette ainsi que par l’intermédiaire des assistants connectés comme Google Home et Alexa. Financé par une campagne de crowdfunding sur Indiegogo, le produit de Swidget est aujourd'hui en précommandé sur leur site internet : le prix varie de 28 à 441 euros, selon le nombre d'inserts choisis.

Les grands groupes industriels spécialisés dans les produits et systèmes pour installations électriques et réseaux d'informations domestiques comme Leroy Merlin ou encore les géants du web comme Apple, Google ou Samsung cherchent à surfer sur ce marché. C'est notamment le cas de groupe français Legrand. Elle vient de racheter début novembre, la start-up tricolore Netatmo, connue pour ses objets connectés, comme des caméras intérieures et extérieures intelligentes permettant d’être alerté en cas d'intrusion dans le domicile, des thermostats maîtrisant la température et économisant de l'énergie ou encore des stations météo. La jeune pousse a obtenu un chiffre d'affaires de 45 millions d'euros en 2017. En réalisant ce rachat, Legrand souhaite utiliser l'expertise et la popularité de la start-up pour se renforcer dans le domaine de la domotique. Le groupe veut également transférer ses propres produits dans un monde connecté, étant donné que seulement 30 produits sur 80 sont connectés dans son catalogue. Les compétences et les innovations de Netatmo lui seront utiles notamment dans le domaine de l'intelligence artificielle.

Donnez une note à cet article