Sachez ce que vos salariés pensent (vraiment) de votre management !

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     31/12/17    
Sachez decoder ce que vos salaries pensent (vraiment) de vous !

Chacun a sa conscience du profil du manager. Il existe de nombreuses formations qui se targuent de vous apprendre à manager et de vous dresser le costume de l’emploi. Dans les entreprises start-ups la relation n’est guère aisée à cause et grâce à la proximité des salariés avec leur patron qui devient en quelque sorte une entreprise familiale, où chacun connait l’autre tant au niveau du travail que de la vie perso. Et si l’entreprise se développe et devient une success story le dirigeant devra faire évoluer sa manière de manager qu’il le veuille ou non pour s’adapter au développement de l’entreprise et aux nouveaux salariés. Pour vous permettre de construire votre profil de dirigeant, nous vous laissons répondre aux 4 questions suivantes.

Vous êtes un boss cool ?

Vous vous décrivez comme un boss proche de ses équipes, cool, plus ami que patron. Vos salariés, ce sont un peu vos petits chouchous : vous trouvez toujours une bonne occasion de leur apporter des corbeilles de pains au chocolat le matin pour qu’ils soient bien en forme. Il n’est pas rare également que vous décrétiez une pause générale pour improviser une bataille de jeux vidéo. En bref, vos équipes vous adorent ! Et la joie de vivre règne dans vos locaux.

La réalité : C’est surtout un grand bazar qui règne dans vos locaux ! Une vraie cour d’école ! à force de trop chouchouter vos salariés, vous en avez fait des pourris-gâtés : s’ils n’ont pas leurs petites viennoiseries du matin, ils font la tête toute la journée !

Ce qu’ils affirment à tous vents : « Mon boss ? Super sympa ! Très ouvert d’esprit, souple… C’est un régal de travailler avec lui. »

Ce qu’ils disent quand vous n’êtes pas là ou à leurs proches et amis : « Mon boss ? C’est super cool, avec lui tout est permis ! Vous imaginez : il vient parfois même nous déranger pour jouer aux jeux vidéo ! C’est un régal de travailler avec lui tellement qu’il est bonne poire ! »

Vous êtes un boss fantôme ?

Votre entreprise ? Elle roule très bien sans vous. Votre grand talent a été, depuis le début, de responsabiliser au maximum chaque employé afin de pouvoir vous adonner à des tâches à haute valeur ajoutée : la stratégie, la prospection grand compte, les relations publiques, le financement et, surtout, les vacances illimitées. Vous faites entièrement confiance aux salariés pour développer l’entreprise pendant que vous, vous développez.

La réalité : Vous n’avez pas tort, vous avez réussi à vous rendre inutile dans l’entreprise. Enfin, c’est ce que pensent vos salariés en tout cas. Votre entreprise est désormais autogérée et vos équipes sont à deux doigts de faire un vrai putsch pour reprendre entièrement votre place ! 

Ce qu’ils affirment à tous vents : « Mon boss ? Il nous témoigne une réelle confiance et nous confie même les projets les plus importants. Nous nous sentons valorisés et respectés en tant que collaborateurs engagés pleinement dans la réussite de l’entreprise. »

Ce qu’ils disent quand vous n’êtes pas là ou à leurs proches et amis : « Mon boss ? Il ne sert pas à grand-chose à part se faire de l’argent sur notre dos. La preuve : même les projets très importants il nous les refile ! Nous nous sentons exploités et jamais respectés en tant que collaborateurs qui portent entièrement la réussite de l’entreprise. »

Vous êtes un boss paranoïaque ?

Vos salariés ? C’est sûr, ils vous préparent un mauvais coup… D’ailleurs, pourquoi tel ou tel salarié aurait-il l’air si concentré à son travail si ce n’est pas pour vous tendre un piège ou, pire, pour discuter avec ses contacts sur Facebook. Si ça se trouve, ils sont même en train de contacter la concurrence pour leur dévoiler tous les petits secrets de fabrication de votre produit. Pour en être sûr, vous avez truffé l’entreprise de caméras et de micros et vous passez vos soirées à vous repasser les bandes pour vous prouver que vos salariés sont dotés d’une mauvaise volonté clairement affichée. De vrais traîtres en herbe ! 

La réalité : Ce n’est pas la concurrence qu’ils sont en train d’appeler là, c’est plutôt un psy pour prendre rendez-vous au plus vite. Et oui, la paranoïa, cela se propage. Dans votre entreprise règne une super ambiance : tout le monde se méfie de ses collègues, et encore plus de vous ! 

Ce qu’ils affirment à tous vents : « Mon boss ? Toujours à notre écoute, prêt à tendre l’oreille. Il est doté d’un formidable sens de l’observation. Quelle chance de travailler à ses côtés, on se sent pleinement pris en considération ! »

Ce qu’ils disent quand vous n’êtes pas là ou à leurs proches et amis : « Mon boss ? Toujours à nous surveiller, à nous suspecter. Il est doté d’une véritable paranoïa. Quelle plaie de travailler à ses côtés, on se sent complètement traqué par ses inspections ! »

Vous êtes un boss qui vit sur une autre planète ?

Votre entreprise c’est Bisounours-Land. Enfin, c’est ce que vous pensez. Pour vous, vos salariés vont tous très bien, adorent leur travail, et sont satisfaits par leur salaire. Pas de doutes, votre start-up obtiendra vite le label du bien-être, sans rien avoir à faire ! Vous n’essayez pas de parler avec vos salariés pour faire le point car de toute façon tout va très bien dans le meilleur des mondes. Le seul drame qui se soit produit en 3 ans d’existence de votre entreprise ? Un terrible souvenir pour vous : le jour où la photocopieuse est tombée en panne ! Cet incident avait bien failli casser la belle harmonie bien réglée qui règne sur votre entreprise. 

La réalité : Votre entreprise ce n’est pas le monde de Disney… Parfois il y a des tensions entre les salariés. D’autres jours vos équipes sont complètement démotivées. Et il y a un sérieux manque de communication entre vous et vos employés qui freine le développement de l’entreprise. 

Ce qu’ils affirment à tous vents : « En fin de journée, plusieurs d’entre eux viennent souvent vous voir en vous disant « J’ai atteint mes objectifs du jour, auriez-vous d’autres tâches à me confier ? ».

Ce qu’ils disent quand vous n’êtes pas là ou à leurs proches et amis : Si vous communiquiez un minimum avec eux, vous comprendriez que cela signifie plutôt : « C’est quand que tu finiras par me donner une promotion espèce d’idiot ? ».

Alors, quel est votre décision pour 2018 !

Donnez une note à cet article