Le rôle primordial de l’équipe dans une start-up

Pascal Lévy     17/05/13    
equipe

Aujourd’hui, chaque jour apporte son lot de nouveaux projets de création de startups, avec parfois des offres qui se ressemblent étrangement... Les fondateurs créent la dynamique nécessaire au développement du projet d’entreprise, parfois contre vents et marées. Et à l’instar d’un navigateur à bord de son navire, il faut passer des caps qui sont souvent difficiles pour de jeunes entrepreneurs.

Profils des fondateurs

Qu’il s’agisse d’ingénieurs, de commerciaux ou de financiers, les créateurs ont des formations, des parcours et des personnalités qui peuvent être très différents les uns des autres. Faut-il s’associer à son clone ou rechercher la différence?
Les clones présentent l’avantage de ne pas créer de conflit, car ils vont très souvent dans la même direction que leur alter ego et partagent plus facilement la même vision. Les profils différents génèrent très souvent des tensions, surtout au début de l’aventure, quand beaucoup de questions se posent. Et ils n’hésitent pas à remettre en cause les décisions lorsque certains signes extérieurs apparaissent. D'un autre côté, qui dit différence dit complémentarité. Et c’est sans aucun doute une des sources potentielles de créativité et de progrès importantes.

Timing

Au début les créateurs ont tendance à marcher à tâtons, car ils imaginent un scénario pour leur lancement et le plus souvent ce scénario change en cours de route. Il y a beaucoup d’inconnues dans le déroulement des étapes de développement d’une start-up. Tout ceci crée une instabilité naturelle qui demande une adaptation permanente et une très grande réactivité.
C’est la raison pour laquelle l’équipe de départ doit être à la fois très forte et solidaire face aux aléas de l’entrepreneuriat.

L’équipe de fondateurs constituée uniquement d’ingénieurs pour concevoir et vendre des produits et des services technologiques est donc totalement légitime en phase de démarrage.
Même les premières ventes doivent être traitées par ceux qui sont à l’origine du projet, parce que c’est le seul moyen efficace d’adapter son offre aux besoins des clients. Et si cela ne fonctionne pas comme prévu, le créateur-ingénieur ne pourra pas se décharger de sa responsabilité sur un vendeur ou un directeur commercial.

Après les premières ventes réalisées et une offre stabilisée, il est bien évidemment recommandé de s’entourer de vrais commerciaux pour industrialiser le processus.

L’Actif d’une start-up

Ensuite, la question est de savoir si les fondateurs forment une véritable équipe qui ne va pas se désagréger en cours de vol à la moindre turbulence. Au début, l’offre est souvent basique, le nombre de clients insignifiant et le CA faible voire inexistant. Et pourtant c’est à ce moment précis qu’il faut commencer à convaincre les parties prenantes de son entreprise : associés, clients, partenaires, salariés, investisseurs, etc.

Pour les investisseurs, c’est l’équipe qui prime largement devant le projet et l’idée, car on ne peut exiger un business plan idéal d’une entreprise qui vient de naître. En effet, une jeune entreprise doit s’adapter en permanence et parfois envisager des changements d’orientation à 360°. En revanche, les BA et VC sont beaucoup plus regardants sur la fiabilité de l’équipe.
Après avoir passé du temps avec une équipe, on commence à mieux percevoir les personnalités individuelles, les synergies qu’ils créent et mieux évaluer leur réel potentiel de développement. C’est un point essentiel car c’est bien l’équipe qui représente le principal actif d’une start-up.