Réflex boutique : le carrelage à l’heure du numérique !

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     08/08/18    
reflex boutique carrelage heure numerique

En 2011, après des années passées à exercer en tant que vendeur dans une salle de ventes/expositions de carrelage, Clément Castelli voit internet se développer. Il décide de créer un site vitrine pour présenter la boutique pour laquelle il travaille. De là, le futur entrepreneur ne tarde pas à détecter l’opportunité de créer un site marchand et lance Réflex boutique, un commerce en ligne de carrelage, parquet et salle de bain.

L’activité débute par le carrelage. Clément Castelli se lance en famille avec ses frères, François et Nicolas, qui évolue dans la téléphonie en tant que commercial. La répartition des tâches s’effectue naturellement avec, d’une part, Clément, qui pilote la société, François qui prend en charge le commercial, et Nicolas qui s’occupe de la logistique en interne. Réflex boutique poursuit ensuite son développement avec une refonte du site en 2014, permettant de proposer d’autres produits notamment « tout ce qui touche au parquet et à la salle de bain », précise l’entrepreneur.

Des facteurs de réussite variés

Le premier facteur de réussite ? La qualité. Le dirigeant revient sur les débuts de l’aventure : « Mon grand-père œuvrait déjà dans le carrelage et m’a trouvé mes premiers emplois. L’une des clés de la réussite dans notre domaine repose sur les fournisseurs et la porte m’était ouverte chez tous ceux qui excellent dans ce secteur. Il poursuit : Nos produits sont toujours actuels et au juste prix. Nous nous distinguons des produits standards et non personnalisés des grandes enseignes en proposant des produits uniques et de qualité. » Si la famille a été le point de départ, l’entrepreneur confie qu’elle est aussi sa « principale source de satisfaction ». Pour Clément Castelli, pas de doute : « Le service au client reste essentiel et, pour pouvoir le renseigner correctement, il faut bien connaître le produit. Nous sommes également toujours disponibles. Quand on vend un produit de qualité et qu’on a le service client, la vente se fait d’elle-même. »

Pour démocratiser la vente du carrelage sur internet, le cofondateur a également dû faire appel à des petites astuces comme celle d’envoyer au client, en taille réelle, des échantillons de carrelage contre une somme qu’il remboursait en cas de commande. Une technique qui a favorisé le développement des ventes. Le prospect puisse ainsi « apprécier le produit en taille réelle et juger de la qualité des produits ainsi que voir leur couleur ». Mais avant de connaître le succès, l’entrepreneur a dû surmonter une grande difficulté liée à la profession : le transport. « Il a fallu créer tout un réseau pour être sûr de trouver les meilleurs transporteurs et éviter au maximum la casse, explique-t-il, avant d’ajouter : Certains clients n’hésitent d’ailleurs pas à nous commander des produits à l’étranger pour notre sérieux et les délais de livraison, alors même que ces derniers sont originaires du pays en question ».

Du digital au physique

Si l’entreprise a, depuis, bien grandi, elle l’a fait de manière atypique. Réflex Boutique a en effet pris le chemin inverse de ses concurrents en partant d’internet pour aller vers une « belle boutique en région toulousaine », créée en janvier 2016. La démarche semble pourtant naturelle aux yeux de son dirigeant qui explique que « les gens ont toujours besoin de conseils et d’être rassurés car les sommes s’avèrent parfois élevées. Il s’agissait de compléter le tout ». Et son ambition ne s’arrête pas là : « Nous ouvrons petit-à-petit d’autres pays, mais nous ne le faisons que lorsque nous avons réglé les problèmes de transport. Nous préférons agir doucement mais s’assurer que nos clients soient satisfaits. » Ils projettent d’ailleurs d’ouvrir 3-4 boutiques dans les principales villes comme Paris, Lyon ou Marseille afin de crédibiliser leur approche. « Il faut que chaque client qui a besoin de nous, même vingt minutes, puisse être rassuré, et ce, même s’il choisit finalement de commander par internet ». Pour rester à la page, un logiciel 3D qui permet de mettre les produits « en ambiance » a vu le jour. « Regarder un carrelage, c’est une chose mais le regarder simultanément avec plusieurs gammes de produits pour voir l’effet qu’il donne, c’est mieux. À l’heure de l’impression digitale, cela permet de mieux se projeter », conclut le dirigeant. Une entreprise qui sait donc se mettre à l’air du temps.

Donnez une note à cet article

À propos de l'auteur

Dynamique Entrepreneuriale
L'équipe Dynamique Entrepreneuriale

Dynamique Entrepreneuriale

Nos articles similaires