Quels coûts optimiser pour rester rentable ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     14/04/16    
quels couts optimiser pour rester rentable

Quelle que soit la taille de l’entreprise (TPE, PME ou société importante), le souci de la rentabilité occupe toujours une place centrale dans les préoccupations des dirigeants. Pour cela, il s’avère nécessaire de chercher à optimiser autant que possible les coûts, en ciblant les dépenses les plus à même d’être facilement réduites. Quels sont donc les coûts pouvant être diminués afin de garder l’entreprise rentable ?

Les achats de fonctionnement

Les experts dans le domaine de la santé financière des entreprises estiment que les PME peuvent réaliser entre 15 et 40 % d’économie sur leurs achats de fonctionnement. Il s’agit d’une ligne de dépense majeure pour les sociétés, regroupant à la fois les frais de téléphonie, les assurances, les fournitures de bureau et l’ensemble des dépenses liées aux déplacements. L’objectif est ici de maîtriser la consommation au sein de l’entreprise, en tenant compte des spécificités de son fonctionnement. Centraliser l’ensemble des achats auprès d’un seul responsable permet aussi de réaliser des économies importantes. Les contrats concernant des secteurs évolutifs comme la téléphonie gagnent également à être renégociés régulièrement. Des appels d’offres donnent enfin la possibilité de comparer les services et de réduire les coûts.

Les frais généraux

On estime le plus souvent que les frais généraux représentent à eux seuls jusqu’à un quart du chiffre d’affaires d’une entreprise. Il est donc utile d’éplucher les dépenses réalisées dans ce domaine pour espérer réaliser des économies. Entre 5 et 10 % des factures pour l’énergie ou la téléphonie comportent des surfacturations, chose que les entreprises ont rarement le temps de vérifier. Des déplacements peuvent être remplacés par des visioconférences pour diminuer les coûts. Rationaliser le chauffage et responsabiliser les salariés dans leur utilisation des ressources sont également des pistes à creuser. Les besoins matériels (dans le secteur informatique notamment) ne doivent pas non plus être surestimés.

La masse salariale

Même si la question s’avère épineuse (il ne s’agit pas de trancher dans le vif pour réaliser des économies à tout prix), la question de la masse salariale ne peut être éludée. Plutôt que d’envisager des licenciements ou des baisses salariales, il est bon de vérifier la manière dont la société cotise pour toutes les charges patronales. Certains salariés, comme les travailleurs handicapés, peuvent être intégrés dans des assiettes spécifiques permettant de réaliser des économies notables sur l’année. L’expertise d’un spécialiste peut être ici profitable afin de mettre en exergue des charges possiblement indues par l’entreprise. L’administration fiscale peut procéder le cas échéant à des remboursements sur les trois dernières années écoulées.

La fiscalité

Enfin, s’il est bien entendu impossible d’échapper à l’impôt, il peut être judicieux de se renseigner de façon approfondie sur la législation fiscale. La loi évolue en effet assez vite dans ce domaine et des milliers d’euros peuvent parfois être économisées chaque année. C’est le cas à propos des modalités de la taxe foncière, un nouveau calcul des surfaces par un géomètre pouvant permettre de réaliser de belles économies. Là encore, faire appel à un expert de ces questions est un bon moyen d’optimiser ses coûts et de contribuer à une meilleure rentabilité au sein de l’entreprise.

Donnez une note à cet article