Quelles sont les prochaines innovations que va mettre en place Facebook ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     24/07/15    
quelles prochaines innovations mettre place facebook

Toujours en quête d’innovation, le réseau social fort de 1,4 milliard d’utilisateurs envisage des avancées technologiques majeures pour les prochaines années. Mark Zuckerberg souhaite anticiper l’arrivée de supports novateurs et donner un nouveau souffle à la communication en ligne. Quelles sont ces prochaines innovations que Facebook cherche à mettre en place à l’avenir ?

La télépathie, mode de communication ultime

En juillet 2015, c’est lors d’une session de questions/réponses que Mark Zuckerberg a évoqué un moyen de communication qui a de quoi laisser perplexe : la télépathie. Si cette technologie semble être du ressort de la science-fiction, le fondateur de Facebook entend pourtant bien développer les activités du groupe dans cette voie. Un tel système de communication, fonctionnant de cerveau à cerveau, n’est pas si farfelu que cela. Des chercheurs de l’université de Washington ont en effet mis au point une première ébauche d’interface ordinateur-cerveau, permettant de transférer des ondes cérébrales vers un logiciel. Zuckerberg souhaite se positionner avec Facebook sur ce secteur innovant qu’il qualifie de « mode de communication ultime ». De nombreuses avancées en termes de communication humaine ont été réalisées ces dernières années et qui laissent à penser que partager ses goûts ou ses envies par la pensée, via une simple connexion internet, n’est plus quelque chose d’inaccessible.

L’ouverture aux plateformes de réalité virtuelle

Le positionnement de Facebook sur le marché de la réalité augmentée laisse entendre que des innovations sont à espérer dans ce domaine sur le réseau social. Mark Zuckerberg fait le pari de voir la vidéo prendre le pas sur la photo dans les échanges en ligne. Il envisage pour l’avenir les expériences immersives devenir une norme : un point de vue qui ne fait que renforcer les investissements antérieurs de la firme dont le rachat en 2014 de l’Oculus Rift pour deux milliards de dollars. Conçu par une start-up californienne, ce casque de réalité augmentée doit permettre à ses utilisateurs de vivre une expérience totale en vidéo qu’il sera ensuite possible de partager avec ses amis. Appliqué dans un premier temps au domaine du jeu vidéo, l’Oculus Rift est donc envisagé différemment par Zuckerberg pour le futur : il s’agirait de s’en servir comme une plateforme innovante en mesure de transmettre à n’importe qui, des expériences sensorielles complexes.

Une amélioration notable de l’intelligence artificielle

Enfin, le dernier grand défi évoqué récemment par Mark Zuckerberg semble d’axer les recherches du groupe sur le secteur de l’intelligence artificielle. En juin 2015, un laboratoire de Facebook a été installé à Paris pour développer de nouvelles technologies dans ce domaine qui seront à même d’enrichir l’utilisation du réseau social dans les années à venir. Composée de 45 membres, cette unité de recherche, baptisée Facebook Artificial Intelligence Research (FAIR), est l’un des grands enjeux de la compagnie pour le futur avec le développement du réseau internet au monde entier. L’idée est donc d’utiliser la technologie du « deep learning » pour développer des programmes de reconnaissance de voix, d’objets, d’images diverses, mais aussi de classification d’éléments ou de traduction automatique. Autant de technologies qui permettraient, à terme, de faire de Facebook, la plateforme numéro 1 en matière d’intelligence artificielle.

Donnez une note à cet article