Les qualités indispensables du manager performant

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     04/12/17    
qualites indispensables manager performant

Le manager idéal réunit plusieurs critères. Il ne se contente pas de donner des objectifs et de surveiller le bon déroulement de ces derniers. L’écoute, l’exemplarité ou encore la reconnaissance, lui permettent de motiver ses troupes et de mener à bien son projet. Retour sur les huit qualités indispensables du bon manager.

L’écoute

Le rôle de manager ne consiste pas à donner des directives et à, constamment, communiquer, sans écouter en retour. Vos salariés ont également des choses à dire et elles sont à prendre en compte si vous souhaitez assurer une bonne cohésion d’équipe. Parfois, vous fixez directement les missions sans écouter vos collaborateurs, qui les estiment trop ambitieuses ou qui émettent des craintes face à ces dernières et, forcément, les erreurs se produisent ! Le plan d’action, même si vous l’établissez au préalable, doit être accompagné de l’avis ainsi que des éventuelles critiques de vos salariés afin qu’il demeure réaliste. « Écoutez ! Il faut insuffler en permanence l’énergie aux équipes. On se bat sans cesse pour vendre son entreprise à l’extérieur en oubliant qu’il faut aussi la vendre en permanence en interne », conseille Anne-Laure Vincent, cofondatrice d'Alternative Digitale. D’un autre côté, demeurer à l’écoute vous permet de montrer vos qualités de bienveillance à vos salariés, qui se confieront plus facilement à vous quant à leurs difficultés. Vous pourrez ainsi, de cette manière, leur apporter toute l’aide nécessaire.

La prévoyance

Un bon manager demeure prévoyant. Il ne fixe pas les objectifs au fur et à mesure mais dès le lancement du projet pour permettre à chacun de s’y préparer. Pour celui-ci, il définit un temps imparti à respecter et l’adapte en fonction des compétences de chacun. La prévoyance vous permet de ne pas être pris de court !

L’empathie

Vous devez vous efforcer d’avoir de l’empathie face à vos salariés pour mieux les comprendre. En vous mettant à leur place, vous appréhenderez mieux leurs éventuelles difficultés et verrez comment adapter votre management. Rappelez-vous également que vos salariés, aussi compétents soient-ils, demeurent tous différents en fonction de leur âge, de leur parcours et de leur manière de travailler : votre façon de les coacher doit s’adapter à chacun pour se révéler efficace. Il est évident que vous ne managerez pas une nouvelle recrue de la même façon qu’une personne qui travaille à vos côtés depuis plusieurs années.

La fermeté

La souplesse et la compréhension d’un manager se concilient vivement avec sa fermeté. Il n’est pas question de rigidité ou d’autorité, sans droit de contestation, mais de la capacité à savoir dire « non » quand vous estimez que l’un de vos salariés fonce droit dans le mur. Avant d’en arriver là, apprenez à vous affirmer et à véhiculer l’image d’un manager qui prend en compte les demandes de chacun, tout en sachant faire preuve de fermeté, ce qui vous crédibilisera davantage. À l’inverse, si vous êtes perçu comme trop maniable, vous risquez de perdre rapidement le contrôle de la situation.

Le sens du coaching

On peut se poser la question de savoir quel est vraiment le rôle du manager ? Ne serait-il pas justement de faire en sorte que son poste ne soit plus nécessaire afin de créer une équipe autonome et efficace ? Voyez cela comme un objectif et encouragez vos équipes à toujours se fixer des challenges, à se responsabiliser et à accomplir leurs tâches seules, tout en leur rappelant que vous demeurez à leurs côtés, s’ils ressentent une difficulté. Encouragez également la prise d’initiatives de vos collaborateurs. Ils ressentiront que leur implication est nécessaire à l’évolution de l’entreprise et seront forcément plus motivés à partager leur idée plutôt que de s’enfermer dans une routine monotone.

Donnez une note à cet article