5 portraits atypiques d'entrepreneurs

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     30/12/15    
portraits atypiques entrepreneurs

Le chef d'entreprise n'est pas nécessairement celui que l'on attend, celui que l'on prétend connaître ou imaginer. Ce lieu commun se construit sur une même base : une personnalité forte au caractère bien trempé, toujours très bien habillée selon les derniers codes de la mode en vigueur, le téléphone dernier cri accroché à l'oreille sans interruption, des collaborateurs à n'en plus finir dans tous les pays du monde, et surtout, une secrétaire qui ferait pâlir d'envie les Miss France. Voici 5 chefs d'entreprise, 5 portraits qui risquent fort de vous faire changer d'idée sur la profession.

1) Steve Jobs : le capitaliste zen

"Think Positive", Apple, des produits qui incarnent à eux-seuls la technologie, l'innovation et le design, des escaliers brevetés dans les magasins de la firme à la pomme ... Nous connaissons tous Steve Jobs pour une raison particulière. Mais sa grande force, celle qui fait de lui un chef d'entreprise décidément pas comme les autres, et à défaut de ne plus être parmi nous, c'est que cet homme est le premier, et sûrement le seul, a avoir inculqué au monde entier le sens du capitalisme zen. Avant de fonder la multinationale que l'on connaît, Steve Jobs était allé s'aguerrir aux rites hindous pendant quelques années, pendant sa folle jeunesse. Et il y a fort à parier qu'il en a ramené des concepts qui lui ont porté chance. Alors, qui a dit que nirvana et capitalisme ne faisait pas bon ménage ?

2) Xavier Niel : la force tranquille

Une chemise blanche pas toujours reluisante, un charisme relatif... Xavier Niel est, pour ses détracteurs, rien de moins qu'un opportuniste. Mais là encore, force est de constater que ce profil taillé sur mesure par les ennemis de Niel lui va si bien. Après tout, ne s'est-il pas construit cette image de briseur de codes et de tabous ? Ne s'est-il pas fait une renommée en jouant sur son côté bad boy des bacs à sable ?

3) Delphine Ernotte : la nouvelle tête chez France Télévisions

Certains cadres de chez France Télévisions pensait, qu'avec le départ de Rémy Pfimlin, l'entreprise gagnerait en charisme avec à sa tête un véritable leader. Il semblerait que le pari soit perdu. Delphine Ernotte s'est d'ores et déjà imposée par sa discrétion et ses quelques sorties médiatiques qui peinent à se voir faire voir. Mais, force est de constater que le groupe France Télévisions est de retour sur la voie du succès et des audiences qui pointent vers le haut. La discrétion n'est-elle pas le prix de la réussite pour la nouvelle dirigeante Madame Ernotte ?

4) Jacques-Antoine Granjon : PDG de vente-privée

Une chevelure luxuriante, des tenues surprenantes voire même inattendues ... Jacques-Antoine Granjon est l'archétype du PDG des années 80. On lui prêterait presque l'invention du Minitel s'il n'avait pas de smartphone. Mais dans tous les cas, quel que soit l'avis que l'on porte sur lui, son entreprise est une véritable réussite. A l'image de Xavier Niel, les codes sont brisés, les tabous mis en avant, et le succès est au rendez-vous.

5) Mark Zuckerberg : le monde entre ses mimines

Un adolescent dirige l'une des entreprises les plus puissantes du monde. Cette personne ? Mark Zuckerberg évidemment, et son monstre Facebook. Ce jeune a eu une idée révolutionnaire, et le voilà catapulté à la tête d'un empire. Le monde entre ses mains, un t-shirt sur les épaules.

Donnez une note à cet article